BONNES NOUVELLES

Rédigé par J-P Négrel le 22 janvier 2005

Les bougies des fêtes de fin d'année se sont vite éteintes sous le flot d'horreur qui a submergé les côtes de l'Asie du sud. Peut-on encore après cela , sourire un peu en glanant ici et là quelques "bonnes nouvelles" dans la presse nationale et régionale ? On tente le coup…

 

LES AVENTURES D'E.T.

 

- Pour rester dans la couleur locale, on évoquera ce personnage multiforme, descendant parfois de sa surprenante planète Politis. Nous voulons parler d' Elu Territorial ou E.T. Nous savons que parmi nos élus locaux, s'est glissée cette variété d'êtres étranges venus d'ailleurs, dont certains affectionnent particulièrement d'occuper coûte que coûte le terrain par le moyen photographique. L'objectif prioritaire demeurant la planète Réélection. Ainsi a-t-on pu voir ces derniers temps se multiplier les photos de l'un d'entre eux dans une publication. On collecte les bouchons en plastique dans un but humanitaire ? Clic-clac, il n'y est pour rien , mais il est là, sur la photo. Les pompiers éditent leur nouveau calendrier? Qui le présente à la presse? Le capitaine? Eh non, c'est E.T., bien sûr. On restaure une fontaine dans un village? Qui est sur la photo? Le maire de cette commune? Eh non! Coucou, c'est E.T. Un auteur local écrit un ouvrage sur l'histoire de son village. Qui présente le livre à la presse? L'auteur? Que nenni, toujours et encore E.T. Il a toutes les chances de se faire réélire. Et en plus, cette pratique favorise la bonne santé de trois industries: celle de la photo, celle du brassage d'air, et celle du cirage de pompes.

 

LES BONS COMPTES

 

- On apprend que la Chambre Régionale des Comptes qui autrefois pouvait glisser son museau indiscret dans les finances des municipalités pour y flairer d'éventuelles mauvaises odeurs jusqu'à 10 ans en arrière, ne pourra plus le faire que durant 6 ans. Ceci ajouté au fait que disposant de peu de moyens, les contrôles de cette honorable Chambre étaient rares, que de surcroît la nouvelle législation sur les marchés publics fait qu'il n'y a plus d'appels d'offres avant des sommes de plusieurs millions d'euros, la bonne nouvelle c'est que certains pourront de nouveau "s'arranger entre amis" sans risquer grand chose….et encore plus avec ce qui suit.

 

 

PAUVRE ALAIN

 

- En 1995 une loi promulguée sous Balladur et Juppé, instituait l'automaticité d'une inéligibilité de 10 ans pour un responsable politique inculpé dans une affaire de détournement de fonds publics. Alain s'en tire finalement avec 1 an d'inéligibilité. Cette méchante loi de 1995 est donc caduque. Bien fait! On n'imagine pas pouvoir condamner "le meilleur d'entre nous". D'autant q'il n'y a pas de raison, Donnedieu de Vabres, lui-même condamné dans une autre affaire il y a quelque temps, est toujours ministre! Il y a quand même une justice! Et puis ceci ajouté à ce qui précède, ne fera que faciliter la circulation des picaillons.

 

IDEES SAINES

 

- Serge Dassault, fils de Marcel , marchand d'armes fournisseur héréditaire de l'Etat, propriétaire de 75 publications dont Le Figaro, sénateur UMP, vient de déclarer que "la presse doit diffuser des idées saines". Quoi par exemple? Entre autre "qu'il n'y a pas d'acquis sociaux, et que l'on doit prendre exemple sur les pays où il n'existe pas de législation du travail". Ouf! Nous voici assurés d'une presse totalement libérée de dangereuses idées polluées par on ne sait trop quoi. Une presse saine, quoi!

 

A suivre (peut-être…)

 

Jean-Paul Négrel

 

 

Classé dans : archives, Société - Mots clés : Elu, Presse - aucun commentaire

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés