MONTENDRE: A PROPOS...D'AVANT-PROPOS

Rédigé par Montendre pour tous le 29 juin 2014

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Montendre, Démocratie - Mots clés : Démocratie, Municipalité - 11 commentaires

"MONTENDRE DEMAIN"...HIER

Rédigé par J-P Négrel le 25 février 2014

 

 

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

" Le courage c'est de refuser la loi du mensonge triomphant ,

de chercher la vérité et de la dire".

-Jean Jaurès-

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

o-o-o-o-o-o-o-

-o-o-o-o-o-o-

-o-o-o-o-o-

-o-o-o-o-

 

Introduction

 

Pourquoi revenir sur les origines et le déroulement des 20 ans de règne sans partage du maire de Montendre ? Tout simplement parce que l'oubli permet à certains de nos politiques d'escamoter leurs errements et de gommer leurs échecs. Sainte Amnésie au secours des Elus redevenus politiquement vierges et sans taches ! Il est donc indispensable de dresser le bilan objectif d'une gestion politique passée, afin de rétablir la vérité des faits et en identifier les conséquences. Remémorer, comparer, évaluer, constater.Trouver les origines, les causes du déclin économique et de l'étrange ambiance étouffante qui règne à présent à Montendre. Village autrefois dynamique, à l'atmosphère bon enfant sous les anciennes municipalités. Se demander si un jour prochain, un trait pourra être tiré sur cette fâcheuse période présente. Afin de retrouver un Montendre qui ne demande qu'à se développer dans l'harmonie et la franche amitié.Sans l'appréhension des bonus-malus distribués par le Grand Leader à l'égo hyper-dimensionné. Sans que les braves gens se regardent, comme à présent, en «chiens de faïence», dans une atmosphère de méfiance réciproque généralisée.

 

Structurant

 

Depuis maintenant 20 années, à Montendre , lors de chaque campagne électorale, période obligée de rêves programmés, nous sommes plongés dans un futur radieux. Un avenir rempli de promesses et de lendemains qui chantent. Nous sommes tous sensibles au charme et à la puissance des mots qui nous ouvrent des horizons lumineux. Ainsi, par exemple, plongeons-nous à nouveau dans cette atmosphère logomachique d'exaltantes perspectives, et de projets qui, aux origines mêmes de la glorieuse épopée de l'Edile Suprême, furent baptisés «projets structurants» . En politique, le langage utilisé est très important. A Montendre, la preuve est là,on l'a vite appris. Ce mot structurant, bien que très vague et imprécis, fort bien choisi pour épater le chaland et faire compétence, gouleyant à souhait, ce mot-là emplit bien la bouche. Véritable confiserie verbale et électorale qui donne envie. Envie de quoi ? Mais envie de voter , bien sûr ! De voter pour qui ? Devinez ? « Cet homme et son équipe nous promettent du «structurant» ! Alors,aucune hésitation , notre bulletin de vote leur est acquis

 

Souvenirs, souvenirs...

 

Qu'elle fut douce cette époque où nous nous mimes toutes et tous à rêver, tous ensemble, à l'implantation inespérée d'un Centre Européen d'Ecologie dans la Cité des Pins ! Rendez-vous compte ! Montendre se retrouvant au centre de l'écologie européenne  par la grâce d'une géniale équipe municipale et de son Grand Leader ! Initiative d'autant plus surprenante que l'Edile Suprême, dont la sensibilité écologique évoluera sensiblement, s'opposera fermement par la suite au projet européen Natura 2000. Souvenons-nous encore de ce fameux Conseil Municipal de septembre 2000 qui nous promit la création d'un site consacré à la Nouvelle France, résurgence historique de la naissance du Québec. Ce mémorable Conseil Municipal, estimait à plusieurs centaines de milliers par an le nombre de visiteurs de cette Nouvelle France ressuscitée. Bel optimisme de rigueur certainement non dénué d'arrières-pensées électoralistes ! Samuel de Champlain, natif de Brouage, bien loin de Montendre, eût malgré tout été fort marri de ne pas voir se réaliser ce grandiose projet.

 

Dans ce bilan désopilant, évitons d'évoquer les crocodiles ou autres sympathiques bestioles, promenades de santé, etc...

 

Mais n'oublions pas en revanche ce «chalet» amianté inutilement acheté pour ne rien en faire, si ce n'est le détruire quelques années plus tard après l'avoir laissé se dégrader. Coûteuse,aberrante et incompréhensible opération immobilière digne d'une gestion municipale plus qu'approximative. Menée comme d'habitude avec l'argent public du pauvre contribuable montendrais.

 

Et encore bien d'autres joyeusetés diverses jamais réalisées. Le désenchantement succédera rapidement aux espoirs et à l'enthousiasme lorsqu'il fallut bien se rendre à l'évidence : tous ces beaux projets avaient définitivement sombré ...dans le lac...de Montendre !.

 

Et que dire de cette fameuse affiche électorale sur laquelle figurait en son centre, tel l'astre du jour, le grand portrait du Grand Leader autour duquel gravitaient comme de petits satellites, ceux des membres de son équipe ? Que dire sinon que le ridicule n'empêche pas d'être élu à nouveau ?

 

Surprenant accueil à la mairie de Montendre, une fois les marches gravies. Certes, il a bien fallu, tout de même, se résoudre à changer la position de la dame...Mais cette pauvre femme dénudée et embourbée , va-t-elle enfin réussir à se libérer , posée là, sur ce socle symboliquement triangulaire ? Socle sur lequel sont gravés dans la pierre, modestement pour les siècles à venir, et très discrètement en gros caractères, par pur humanisme désintéressé, les noms du commanditaire et de l'exécutant de l'admirable chef-d'oeuvre.

 

Le parc photovoltaïque

 

Seule réalisation notable, menée à bien par EDF-EN, ce parc ne rapporte pas 120 000 € annuellement comme annoncé victorieusement par l'Edile Suprême lors de la réunion publique de fin d'année 2013. Réunion qui s'est déroulée devant une assistance réduite certainement composée majoritairement de personnes convaincues. La location d'un terrain autrefois boisé, rapporte en réalité annuellement 3000 € par hectare pour 5,2 ha, et diverses taxes dont l'IFER qui rapporte 7430 € /MW à multiplier par 5,5 MW pour Montendre, Même en leur rajoutant d'autres taxes résiduelles, ces revenus annuels d'un montant non négligeable il est vrai de 56 465 €, n'atteignent en rien les 120 000 € annuels proclamés. .

 

Paroles historiques

 

Préfigurant le nom devenu référence historique de sa liste, notre Grand Leader local, emporté par l'exaltante perspective d'une éblouissante victoire électorale , déclarera un jour à une journaliste qui l'interrogeait : «maintenant, Montendre a un avenir». Un peu schématique, peut-être, pour exprimer ce que l'on appelle une Vision ! Ceci laissant cependant supposer que sans l'indispensable présence et sans l'action «structurante» de son auguste personne, Montendre serait vouée à sombrer inéluctablement dans on ne sait quel gouffre de la décrépitude.Voire à disparaître définitivement. A propos d'un village qui voyait déjà à l'époque disparaître un grand nombre d'emplois et s'accroître le chômage,Il n'hésitera pas non plus, très étonnamment à déclarer  que Montendre n'a pas vocation à accueillir des industries. Puis, jamais à court de contradictions, il affirmera que ce village ne doit pas devenir une réserve d'indiens. Tout ceci donne quelque peu dans l'incohérence, et reste bien difficile à suivre. Et si le discours se voulait structurant, il n'était pas très structuré ! Pas plus, la suite de l'histoire le prouve, que l'absence de réalisation des différents projets structurants , et la poursuite du sempiternel discours lénifiant, avec interdiction stricte de le critiquer. Sous peine d'être baptisé de médisant ou de donneur de leçons par l'Edile Suprême et son équipe de bénis-oui-oui. Quant il ne s'agit pas de représailles personnelles dont on pourrait citer maints exemples !

 

 

Démocratie participative

 

Très révélatrice la déclaration de Monsieur le Maire décidant un jour et le déclarant publiquement que le bulletin municipal n'appartenait pas aux Montendrais. Qu'il s'agisse de ce bulletin municipal rempli des photos du Grand Leader, ou du site internet, ces moyens d'information et de communication sont soit un organe de propagande et de promotion personnelle au service du Maître, en récupérant notamment l'admirable dévouement des bénévoles, soit une vitrine sans grand intérêt. Egalement très révélatrice certaine réunion publique durant laquelle le micro tombera opportunément en panne lorsqu'un opposant voudra s'exprimer. Et où certains articles de libre expression parus dans la presse locale seront évoqués et déroulés symboliquement à la tribune par l'Edile Suprême sous la forme de papier hygiénique ! Se plaçant à ce niveau précis,cela démontrerait-il l'incontestable finesse d'analyse et la subtilité affirmée de la pensée du Grand Personnage ? Dans le cas du bulletin municipal, du fait de la taille limite de la commune,il est exact que la loi n'oblige pas la municipalité à réserver un emplacement à l'opposition pour qu'elle puisse s'exprimer (1). Mais la loi ne l'interdit pas non plus .

 

Donc, lorsque l'on se réclame du grand principe de la Démocratie Participative énoncé par Ségolène, soit on l'applique, et on respecte l'opinion d'autrui en lui donnant la parole, soit ce n'est encore une fois que de l'esbroufe logomachique. Dans le cas du site internet, il devrait permettre par exemple, de publier in-extenso les comptes-rendus des délibérations du conseil municipal . Ceci est pratiqué par la très grande majorité des communes de France. On peut citer en exemple le site d'une modeste commune d'à peine 500 habitants située dans les Landes (2). Outre des services en ligne et de nombreuses informations, on y remarque également les détails concernant les finances de la commune, et notamment la publication précise des montants des subventions versées aux différentes associations ! Etonnant , non ?

 

A Montendre, la démocratie est participative à condition que l'on participe en approuvant sans réserves et sans limites les faits, gestes,décisions et déclarations du Chef Suprême. Et qu'impérativement, l'on se dispense de poser des question jugées déplacées, voire «indiscrètes»  !

 

Procès perdus

 

Impossible de ne pas évoquer quelques procès engagés ou subis et perdus par la commune, à nouveau aux frais des pauvres contribuables locaux. Par exemple, procès des serres Noël, gagné par le GFA «Domaine de Touvent» (3) , ou celui gagné plus récemment par l'entreprise Thillet (4). Et puis un procès plus ancien engagé par une salariée de la commune pour non respect de la législation du travail, gagné par la plaignante. Un comble pour un employeur qui se proclame Social , Humaniste, et Promoteur du Progrès !

 

-o-o-o-

Citation

«Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps. »  

-Abraham Lincoln-

-o-o-o-

 

« Montendre demain»...aujourd'hui

 

Pourquoi ce qui était claironné hier comme étant promis pour demain n'a pas été réalisé aujourd'hui ? Pourquoi le même schéma se répétant inlassablement aujourd'hui, serait-il plus crédible qu'hier pour demain ? Alors à chacune et à chacun d'en tirer ses propres conclusions pour assurer un véritable avenir pour notre bonne ville de Montendre, qui pourra enfin retrouver son dynamisme et une franche et saine ambiance . Et vivre dans un véritable contexte de transparence démocratique, d'échange, d'écoute, de courtoisie, débarrassé définitivement du joug insupportable du fait du prince.

Espérons que le labyrinthe programmé, ne nous perde pas à nouveau dans les méandres d'un discours stérile et dans les dédales des projets définitivement disparus dans les brumes de la municipale histoire locale... ou, répétons-le, tombés dans le lac...de Montendre...Remercions définitivement le Grand Chef et toute son équipe pour l'oeuvre admirable accomplie ...ou au moins pour  celle qui aurait pu l'être, sacrifiée sur l'autel  de Sainte Amnésie !

 

MERCI INFINIMENT...20 ANS CA SUFFIT !

 

 

Jean-Paul Négrel

Contribuable et électeur à Montendre

 

 

-o-o-o-

NB- Ce bref historique est notamment authentifié par les déclarations officielles faites à la presse à l'époque, et publiées par cette même presse dont les pages constituent d'intéressantes et précieuses archives.

Dans le cadre de la libre expression si chère à notre républicain gastéropode, il est tout à fait loisible à Monsieur le maire de Montendre de signaler à la cagouille sous forme de commentaire, les erreurs , qui, bien qu'improbables, auraient pu se glisser dans le texte ci-dessus.

-o-o-o-

 

 

 

(1) article L. 2121-27-1 du Code général des collectivités territoriales

 

(2) http://www.carcares-sainte-croix.fr/spip.php?page=plan

 

(3)http://www.juricaf.org/arret/FRANCE-COURDECASSATION-19990519-9719650

 

(4) http://legimobile.fr/fr/jp/j/c/civ/1ere/2011/7/6/10-18694/

 

 

 

 


 

 

 

Classé dans : Articles les plus lus, Montendre - Mots clés : Démocratie, Municipalité - 6 commentaires

A MONTENDRE 13 ANS APRES

Rédigé par J-P Négrel le 15 janvier 2014

Eh Oui !

 

En 2001 ,il y eut une tentative de liste d'opposition démocratique à Montendre. Elle était politiquement diversifiée.Car , dans une petite commune,quelle importance peut finalement bien avoir l'étiquette politique, dès l'instant où l'on se trouve en présence de républicains et de démocrates dévoués à la cause municipale?

Pourquoi donc cette liste complète a finalement échoué ? Devinez ? Parce qu'il lui a manqué deux candidats qui ont préféré se désister. Au dernier moment . Et pourquoi donc ? Devinez...parce que certaines personnes n'ont pas osé se présenter face à l'Edile Suprême Montendrais...Et pourquoi donc ? D'aucuns prétendent que c'est à cause de l'amour immodéré qu'éprouvent ses administrés pour l'Edile Suprême Montendrais, et qu 'ils ne voulaient pas lui faire de la peine en se présentant contre lui...D'autres évoquent plutôt une certaine forme de «pressions occultes», voire de «trouille»...Pardon pour cette vulgarité, mais elle correspond parfaitement à un certain type «d'atmosphère» locale .

 

Qu'en est-il 13 ans après ?

 

A la lecture de l'article ci-dessous publié dans le numéro de janvier 2001 de «La Saintonge Hebdo», hebdomadaire aujourd'hui disparu, on constate que bien des points restent d'actualité. Quant à l'atmosphère locale après 25 années de règne...sans commentaire !

Evidemment, on parle toujours et encore actuellement de tolérance, de fraternité .Toujours de belles déclarations, pour faire joli. En se déclarant sans cesse les champions de la tolérance et de la fraternité à tous propos et pour n'importe quoi, on finit certainement par s'en convaincre soi-même. Dommage que les faits soient têtus ,bien loin des belles paroles...