ALERTE: secret des affaires !

Rédigé par Pierre le 17 juin 2015

LOI SUR LE SECRET DES AFFAIRES

Les députés européens ignorent 300.000 signatures des citoyens qu'ils représentent. Agissons !

La démocratie à nouveau gravement attaquée au bénéfice des lobbies industriels

Pour lire le document d'Elise Lucet et la vidéo, voir :

ICI  et la vidéo 

Classé dans : Société, Politique, Alerte ! - Mots clés : Démocratie, République - aucun commentaire

MONSIEUR 16-28 ET LE DECLIN DEMOCRATIQUE

Rédigé par Martin Loizaud le 08 novembre 2014

 

 

 

On n'en revient toujours pas ! On ne se lasse plus de célébrer comme il se doit la victoire incroyable, inespérée, de notre nouveau sénateur Charentais-Maritime ! Après les festivités de La Rochelle, hier encore, vendredi 7 novembre à Montendre. Ambiance forcément franche et cordiale, et sans nul doute,sans l'ombre de la moindre arrière-pensée . Amitié forcément sincère et fatalement désintéressée témoignée avec enthousiasme  à l'égard du héros du jour . Etonnamment, le parquet n'en fut pas même rayé par quelques dents longues ! Ce fut fait bien avant, durant les longues années de préparation de l'heureux élu. Et il faut bien reconnaître que le résultat est là ! Et à voir le public présent, très sincère, forcément, ça en inspire d'autres! La relève est assurée...

 

Rendez-vous compte, lointains lecteurs, voici notre premier sénateur ROSE-BLEU élu dans notre maritime département . Pourquoi ROSE-BLEU ? Lointain lecteur, lisez donc la presse locale de l'époque de la campagne, et vous comprendrez. Conformément au déclin de nos valeurs républicaines, il se passe des choses étonnantes chez nous. Ce qui suit, par exemple, resté volontairement discret conformément au déclin de nos valeurs démocratiques, et qui à présent fait gloser dans nos chaumières . Et que notre cagouille baveuse, qui n'en loupe pas une, estimant fort justement qu'en démocratie, il n'y a pas de couloirs ni de tiroirs secrets, n'a évidemment pas manqué d'étaler au grand jour. Sachez donc, lointain lecteur, que chez nous, par exemple, conformément au déclin de nos valeurs démocratiques, on peut être intronisé, nommé, investi avec une toute petite petite minorité de «camarades» en vue d'occuper un futur poste politique. Ce qui explicite le premier chiffre en titre, qui est un pourcentage. Et puis, le deuxième chiffre, un autre pourcentage, indique que l'on peut finalement être minoritairement élu sénateur par une minorité, conformément au déclin de nos valeurs démocratiques. On pourrait ajouter élu sénateur, conformément au déclin de nos valeurs culturelles

 

Tout ceci est quand-même historique. Rendez-vous compte, lointain lecteur. Chez nous, nous avons un Petit Maire devenu Grand Maire, puis par le miracle de suffrages étonnants, témoignant toujours du déclin de nos valeurs démocratiques,voici le Grand Maire devenu Grand Pair. Rejoignant nos heureux Grands Pairs au Luxembourg. Non, s'agissant du Palais du Luxembourg, ce n'est pas un paradis fiscal . Simplement une sorte de paradis politique où la tâche n'est pas harassante, et où nos Grands Pairs, rassurez-vous, lointain lecteur, sont très bien traités. Beaucoup mieux que dans un EHPAD . Le montant du SMIC sénatorial vaut très largement plusieurs fois l'autre, celui de la Masse Laborieuse. Le tout étant agrémenté , après un tel labeur si mal récompensé, d'une très confortable retraite. Tout ceci conformément au déclin de nos valeurs républicaines.

 

Amusons-nous avec ces chiffres. 1-6-2-8, cela fait 1628. Prenons par exemple l'article 1628 du Code Civil. Que précise-t-il ? Que «le vendeur doit garantir l'aptitude de la chose vendue à un usage normal, ce qu'on appelle la garantie des vices cachés ou des vices rédhibitoires.»

Ces derniers temps, cet article ne fut pas toujours respecté par le vendeur encore appelé «candidat»  qui , une fois sa marchandise vendue, a «oublié» ce genre de contrat. Ceci conformément au déclin de nos valeurs républicaines.

 

Ah magie des chiffres ! 1-6-2-8, ce sont aussi des dates.

La première date : 1628, naissance de Charles Perrault. Ah oui ! Les contes.

Dans un certain contexte, on pourrait ajouter : les contes à dormir debout et les bons comptes qui font les bons amis. Les initiés et les habitués comprendront...

La seconde date : 1628, date de la prise de La Rochelle par Louis XIII. Cette prise de La Rochelle , à travers son Conseil Général, qui échappa à notre Grand Pair voici plusieurs années.

 

Mais pour certains, pour l'instant, tout est bien qui finit bien dans notre vieille république. Laquelle tente malgré tout de survivre tant bien que mal, plutôt mal que bien, cahotant au milieu des ornières profondes creusées par le déclin de ses valeurs démocratiques, républicaines et culturelles .

 

AINSI QUE PAR UN GRAVE DECLIN DE LA LEGITIMITE ...

 

M. Loizaud

Classé dans : Articles les plus lus, Montendre, Haute Saintonge, Démocratie, Politique - Mots clés : Démocratie - 8 commentaires

QUORUM

Rédigé par J-P Négrel le 30 juillet 2014

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

Vous avez dit démocratie ?

 

Chacun sait que le quorum est le nombre minimum de participants requis dans une assemblée pour pouvoir délibérer.

Après avoir délibéré, la délibération englobe la décision finale prise après examen et discussion sur la question abordée. Décision prise par le nombre de participants effectivement et obligatoirement requis pour le strict respect démocratique, c'est-à-dire au minimum par 50 % des voix des votants plus une.

 

Si, dans un pur esprit démocratique, on assimile la notion d'assemblée à l'ensemble des électeurs formant un corps électoral quel qu'il soit, c'est-à-dire à un ensemble de votants appelés à se prononcer sur une délégation de pouvoir, une nomination, ou toute autre décision respectant le cadre démocratique, alors on s'aperçoit bien vite que ce cadre démocratique est régulièrement foulé aux pieds dans notre pseudo-démocratie...

 

Combien d'élus de tous grades et de tous bords le sont réellement par un minimum de 50 % des voix plus une ? L'assemblée des électeurs étant ici , dans l'esprit du quorum démocratique, constitué par le nombre d'électeurs inscrits sur la liste électorale, c'est-à-dire constituant l'assemblée des électeurs.

 

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

En tournée...

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

 

Faut-il rire ou pleurer ?

 

Dans ce contexte, par exemple, que penser lorsque l'on voit certain candidat sénateur désigné tête de liste PS  par une infime minorité , au total mépris de la notion de quorum ? Et avec la complicité scandaleuse de ses pairs !

Que penser lorsque l'on voit ce genre de personnage pavoiser glorieusement et sans gêne aucune, dans la presse, sachant très bien ce et ceux qu'il représente en réalité, faisant sa tournée des «Grands Ducs»...pardon pour eux...des «Grands» Electeurs ? (Voir les chiffres et les détails dans l'article CENSURE). Et ses colistier(e)s, les instances départementales et nationales du PS  sont-ils , sont-elles gênés par ce scrutin non représentatif méprisant l'essence même de ce qui est démocratique ? Que nenni ! Aucuns états d'âme ou scrupules. L'essentiel n'est-il pas de satisfaire un certain désir d'avenir ?

Que penser lorsque l'on sait que c'est ce genre de personnage politique, couramment répandu dans notre malheureux pays, qui prétend représenter notre tout autant malheureuse République ?

 

Et ailleurs sur "l'échiquier politique" ?

 

Qu'en est-il par exemple du côté de l'UMP ? Est-ce que la désignation des candisdats aux sénatoriales s'est déroulée dans le strict respect des règles démocratiques ? Si quelqu'un possède des informations aussi précises que celles qui concernent le PS, que ce quelqu'un n'hésite pas à en informer l'étrange gastéropode et ses fidèles lecteurs et lectrices...Ceci n'est pas de la délation, mais de la pure information...Celle qui caractérise la transparence bien connue  de notre système démocratique, notamment local...

 

FRANCE, TA DEMOCRATIE FOUT LE CAMP ! ...CITOYEN, EXIGE

UNE VRAIE REPUBLIQUE !

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Démocratie - Mots clés : Démocratie - 4 commentaires

MONTENDRE: A PROPOS...D'AVANT-PROPOS

Rédigé par Montendre pour tous le 29 juin 2014

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Montendre, Démocratie - Mots clés : Démocratie, Municipalité - 11 commentaires

COURONNEMENT ET PSPS

Rédigé par J-P Négrel le 18 juin 2014

-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-o-

 

La Cour des Grands

 

Comment couronner une longue et modeste carrière politique, par exemple celle de maire d'une commune de taille moyenne inférieure, afin de pouvoir enfin accéder à la cour des Grands, et se hisser parmi les ors de notre généreuse République, et bénéficier enfin de la Promotion Sociale Politique Supérieure (PSPS)  ?

La Cour des Grands, c'est évidemment l'Assemblée Nationale. La députation. Honneur suprême, roulements de tambours, écharpe tricolore du coté rouge, statut très intéressant  avec, une fois sur les rails, un long parcours assuré si pas de très grosses bêtises commises! Certes, certains, il est vrai, n'en tirent pas gloriole, car ils siègent par pure conviction désintéressée et véritable dévouement, et non pas par ambition personnelle. Et il est bien connu que tous les maires de France ne sont pas atteints par l'étrange syndrome obsessionnel de la PSPS , et qu'en majorité, ils ne sont pas concernés par cet ironique pamphlet ! Mais il y a des cas , également bien connus...

La députation. Représenter une partie du Bon Peuple . Ce Bon Peuple qu'au au fil du temps , des mandats municipaux successifs et des exercices oraux en public, des aménagements réalisés au bon moment, des petits avantages personnels distribués ici et là, on a appris par expérience à convaincre définitivement de son génie personnel, de ses irremplaçables compétences, de son dévouement entièrement et exclusivement consacré à l'avenir glorieux de la Commune, du Canton, et du Département. Faire oublier les grosses ficelles et autres petites et grosses bévues en oeuvrant en réalité dans l'attente de la récompense suprême, du couronnement final, de l'apothéose d'une modeste carrière politique municipale . Dans la perspective alléchante d'une sorte d'orgasme politique  final!

 

Mais c'est bien sûr !

 

Mais voilà ! C'est que , parfois,face à des réalités tangibles , et faute de preuves sur les compétences annoncées, le Bon Peuple ne s'en laisse pas conter et convaincre aussi facilement ! Les militants qui sont là pour promouvoir le candidat et impulser sa carrière ont beau s'activer à coller des affiches et distribuer des tracts, rien n'y fait. Et encore faut-il que préalablement à la campagne électorale, les Instances Politiques Dirigeantes aient décidé de présenter le candidat ! On a vu bien des maires irrésistiblement attirés par la Promotion Sociale Politique Supérieure (PSPS), ne pas être désignés par ces Instances qui avaient estimé très faibles leurs chances et aptitudes à être élus. Grosse déception ! Alors, quelle est la solution pour enfin pouvoir gravir glorieusement les degrés qui vous amènent sur les épaules de Marianne ?

Mais c'est bien sûr ! Le Sénat ! Mais oui, car là, nul besoin de chercher à convaincre une masse dubitative d'électeurs sceptiques, avec accumulation d'alléchantes promesses qui n'engagent que celles et ceux qui les écoutent! Nul besoin d'une campagne électorale épuisante, coûteuse, et qui exige des arguments et un programme étayé et convaincant ! En résumé, il est bien plus facile d'être élu sénateur que député. Le voilà  le véritable objectif qu'il faut se  fixer ! Vive la France !

 

 

-Joyeux logo-

 

Le Reposoir de la République

 

Que pense notre candidat sénateur qui se voit déjà briller au firmament de la République ?

«  Adieu, masse des petits électeurs ordinaires. Bonjour chers amis  Grands Electeurs , si peu nombreux à séduire, et qu'en prévision, j'ai déjà tous choyés par avance . Souvenez-vous, et n'oubliez pas... Votre petit nombre n'a d'égal que vos qualités, car vous, vous constituez l' élite, les Grands Electeurs. Et je compte bien de votre part sur le juste retour de ma générosité qui ne m'a rien coûté, mis à part une petite cérémonie et un petit discours convenu. Le tout agrémenté de quelques colifichets distribués et du verre de l'amitié forcément sincère et désintéressée . Le tout offert comme il se doit par le contribuable! En somme, un bon placement sans frais pour moi, et qui peut me rapporter gros. »

  

Imaginons l'espoir du personnage évidemment et forcément imaginaire, héros involontaire de ce modeste pamphlet, qui, après une longue carrière municipale épuisante, c'est bien connu, rêve de pouvoir enfin rejoindre le confort de ce que certains appellent « le Reposoir de la République » !

 

 

 

 

 

Classé dans : Articles les plus lus, Société - Mots clés : Démocratie - 13 commentaires

page 1 sur 4 suivante »

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés