LINKY: LETTRE AUX MAIRES

Rédigé par Collectif citoyen - 04 mai 2018

 

Courrier adressé aux Maires de la Communauté des Communes de la Haute Saintonge par le Collectif anti-Linky de Jonzac

 

- o - o - o -

 

Madame ou Monsieur le Maire

 

Depuis quelques temps circulent des courriers et des mails annonçant pour 2020 dans notre région, l’installation de compteurs LINKY.

 

Comme vous le savez, ces compteurs dits "intelligents" sont sensés remplacer les compteurs bleus dont la plupart sont encore en état de marche.

Face à cette démarche d’Enedis, présentée comme évidente et obligatoire, nous souhaitons attirer votre attention sur l’inquiétude grandissante de vos administrés.

Ceux-ci s’interrogent en effet sur la place qui leur est réservée dans l’organisation de leur vie quotidienne et en particulier privée, en l’absence d’informations et de consultation démocratique préalable à l’installation de ces compteurs Linky.

Ils s’interrogent sur la capacité ou l’incapacité de leurs élus de les protéger et de leur assurer des conditions de vie en accord avec le maintien de leur santé

Rassemblés en collectif depuis environ un an, nous avons cherché des renseignements auprès d’Enedis et de diverses associations citoyennes ou écologiques.

Comme le compteur bleu, le compteur Linky mesure la consommation en électricité de chaque usager.

 

L’élément nouveau, c’est que le compteur Linky est à la fois compteur et capteur, récepteur et émetteur de données.

Il permet ainsi le recueil automatique et la transmission très précise à Enedis de données personnelles concernant les habitudes de vie de vos concitoyens. Pour assurer cette transmission, Linky utilise le CPL (courant porteur en ligne), générateur d’ondes électromagnétiques dont l’innocuité en matière de santé n’est pas démontrée. L’ANSES en dénonce le risque et insiste sur la nécessité d’études complémentaires.

Il apparaît d’ailleurs, là où le Linky est déjà installé, des plaintes dans la population,qui dessinent une sorte de syndrome clinique : l’hyper-électro-sensibilité, ne concernant pour l’instant qu’une partie de la population.

 

D’autre part il semblerait que cette nouvelle technologie entraîne un surcoût de facturation à l’usager : En effet la collectivité nationale devra assurer pendant des années le remboursement de la mise en place de ces nouveaux compteurs. Elle devra aussi compter avec le nouveau comptage de consommation engendré par Linky ; les unités de mesure changent, le compteur lui-même a sa propre consommation d’électricité qui s ‘ajoute à celle de l’usager (les anciens compteurs ne consommaient rien), enfin Linky disjonctant facilement il faut rehausser les puissances ce qui enfle le prix des contrats.

Au total une majoration des factures d’environ 25 à 30%.

.

Nous avons ainsi pris conscience de trois problèmes :

1/ le coût énorme de cette opération, un grand gaspillage pour le pays, une rentabilité exclusivement profitable à Enedis et un surcoût certain des factures des particuliers.

2/ une attitude très offensive d’Enedis, imposant son nouveau compteur Big Data et favorisant ainsi la prise de renseignements : une intrusion donc, dans la vie des citoyens. Tout cela sans information, sans concertation.

3/ une attitude si offensive de la part d’Enedis et si permissive de la part des institutions de ce pays, qu’elle place avant toute chose le profit d’Enedis, et oublie tout principe de précaution – vis à vis des méfaits possibles du Linky susceptible de provoquer de réelles pathologies dont les Hyper-Electro –Sensibles seraient les révélateurs avancés.

 

Afin de partager nos questionnements, nous avons rejoint d’autres collectifs citoyens spontanés et organisé des réunions avec la population : à notre étonnement elles ont été bien fréquentées.

Cela renforce l’impression d’une inquiétude assez générale et nous incite à poursuivre ce type d’échanges.

Il nous semble nécessaire que vous y preniez place en tant que représentant et élu de vos concitoyens.

 

En espérant avoir suscité votre intérêt et votre compréhension, nous vous prions d’agréer Madame ou Monsieur Le Maire, l’expression de notre considération.

 

Pour le collectif Anti-Linky de Jonzac

 

Henri sandillon

 

 

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Environnement, Démocratie, Consommation, Santé, citoyenneté, Charente-Maritime, LINKY - Mots clés : aucun - aucun commentaire

PAUL FRANCOIS,LE PAYSAN CHARENTAIS QUI DEFIE MONSANTO

Rédigé par JP Négrel - 10 mars 2018

- o – o – o -

 

A voir ou revoir sur France 2, l'émission «13h 15 le samedi» du samedi 10 mars 2018

 

Comment MONSANTO nous détruit en toute légalité pour toujours plus de profits.

 

Au cours de cette émission, une incursion en Argentine nous montre de quelle manière exemplaire la population et notamment les enfants sont gravement atteints par la pulvérisation du ROUNDUP de MONSANTO sur les cultures OGM.Il y a de nombreux morts !

 

(La Cagouille Libre avait publié un article à ce sujet en 2015 .Voir la catégorie "santé" ou "articles les plus lus")

 

- o – o – o -

 

A NE PAS MANQUER

 

Paul François sera présent pour un débat , après la projection du film

 

"Les sentinelles"

 

le mercredi 28 mars 2018 à 20h 45 au cinéma de Montendre

 

- o – o – o -

 

L'EMISSION

 

https://www.france.tv/france-2/13h15-le-samedi/427689-le-paysan-qui-defie-monsanto.html

 

Paul François est agriculteur à Bernac en Charente. Le 24 avril 2004 il est intoxiqué par un produit de la firme américaine Monsanto, le LASSO, cet herbicide soupçonné d’être cancérigène…

C’est le début d’une longue descente aux enfers : hospitalisation, coma, psychiatrie… Depuis, il mène un long combat judiciaire car en 2007, l’agriculteur décide de poursuivre en justice la multinationale américaine, et contre toute attente, obtient gain de cause.

L’entreprise est condamnée à l’indemniser, mais en juillet dernier, la cour de cassation annule  cette décision et renvoie Paul François devant une autre cour d’appel… La bataille est donc loin d’être terminée. 

- o – o – o -

Paul François a créé en 2011 l'association phyto-victimes destinée à soutenir les personnes victimes des pesticides du fait de leurs activités professionnelles. Ces personnes ont ainsi la possibilité de faire reconnaître leur maladie professionnelle.

 

Par ailleurs, Paul François est l'auteur de l'ouvrage

« Un paysan contre Monsanto » édité chez Fayard.

 

Il y décrit son combat contre sa maladie et contre la multinationale agro-chimique en question.

 

Classé dans : Articles les plus lus, Environnement, Démocratie - Mots clés : aucun - aucun commentaire

NOS ELUS ONT LE SENS DE LA FAMILLE...ET DE L'AMITIE DESINTERESSEE

Rédigé par JP Négrel - 22 février 2018

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Démocratie, Politique - Mots clés : aucun - 1 commentaire

TERRES D'OISEAUX...TERRE D'ABEILLES DU MARAIS...TERRES D'AMITIE

Rédigé par JP Négrel - 19 février 2018

- o – o – o -

 

Braud-et-Saint-Louis...Port  des Callonges...Pour y parvenir, une belle longue route étroite,dégagée, rectiligne. Passage obligé, presque initiatique. Une route tranquille, bucolique à souhait dans le vent de l'estuaire portant le chant des oiseaux . Route baptisée avenue,le long de laquelle mieux vaut ne pas dévier de sa trajectoire si l'on ne souhaite pas rejoindre le domaine très humide des échassiers alentours .Il s'y ébattent en toute liberté au milieu des sereines vaguelettes du marais. N'allons pas troubler ce havre de paix dédié aux oiseaux par une brutale, mécanique , bien qu'involontaire intrusion ...

 

- o – o – o -

 

 

 

Nous arrivons ainsi en ce lieu idéal dédié à la nature, proche du petit port hérissé des mâts d'embarcations tentées par l'aventure maritime. En ce lieu, chaque année, il est vrai, se fête le retour du printemps. Mais pas seulement. Car s'y retrouvent parmi d'autres amis, les amoureux des arbres. Pas n'importe quels arbres. Les fruitiers porteurs de couleurs, de saveurs et d'arômes qui flattent de saines gourmandises. Voici nos amis greffeurs qui greffent et greffent encore, soucieux de perpétuer et disséminer ces espèces fruitières patrimoniales qu'il est bon de préserver. Ils célèbrent ainsi de précieuses fiançailles végétales, préludes à de futures et fécondes unions arboricoles. Et puis voici cet étonnant sculpteur qui d'un bloc de bois brut fait jaillir un oiseau. Et tous les autres amis , ravis du spectacle et réunis tout autour. Gentes dames et beaux messieurs, comme l'on disait autrefois. Un tantinet gourmands, peut-être, mais pourquoi pas gourmets ? Jardiniers certainement, toujours disposés sans jamais se lasser, à sans cesse planter et replanter les jeunes arbres greffés afin de sauvegarder la diversité fruitière.

 

- o – o – o -

 

 

 

 

Et puis voici qu'apparaissent également d'étranges personnages parés d'accoutrements immaculés , chapeautés de grillages surprenants mais prudemment ajoutés. On les reconnaît bien vite. Car à bonne distance, se trouvent les ruches bourdonnantes dont prennent bien soin ces amoureux de nos amies les abeilles. Ouvrières infatigables, indispensables pollinisatrices, sans lesquelles nuls fruits n'apparaîtraient sur nos arbres fruitiers . Ouvrières choyées par nos apiculteurs qui en connaissent un rayon. Et qui n'hésitent pas à chercher la petite bête lorsqu'elle s'égare en essaimant au hasard dans la nature, Afin de lui offrir un gîte sûr au sein de la ruche. Car qui connaît ses essaims, les honore ! Essaims parfois si dispersés que nos apiculteurs ne savent plus à quel essaim se vouer !

 

Et tout se termine par un petit « en-cas » entre amis,fort bien garni, pour lequel chacune et chacun a pris bien soin d'apporter pâtisseries et petits plats « maison », afin de participer, à la faveur de ces amicales agapes, à régaler l'assemblée . Assemblée déjà bien soudée par ce goût commun , cette passion pour ce qui vient de la nature, et de l'ouvrage qui lui est dédié, avec amour et conviction. Projet commun sans autre ambition ou motivation que de partager ensemble également de purs moments d'amitié.

Et cette amitié là , elle est sincère et pérenne !

 

 

- o – o – o -

 

NDA-Nos amies et amis cagouillardes et cagouillards ont certainement reconnu les membres de deux associations bien connues :

 

-Mémoire fruitière des Charentes

-Terre d'abeilles du marais

 

qui participent régulièrement à des réunions ,expositions et manifestations saisonnières sur le site de Terres d'oiseaux sis au Port des Callonges de Braud-et-Saint-Louis

 

 

- o – o – o -

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Ecologie - Mots clés : aucun - aucun commentaire

ANTI-LINKY: EXEMPLE DE COMMUNIQUE DE COLLECTIF (Rhône Alpes)

Rédigé par Pierre - 10 février 2018

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Environnement, Démocratie, Consommation, LINKY - Mots clés : aucun - 2 commentaires

Fil Rss des articles de cette catégorie

précédente page 2 sur 20 suivante »

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés