PÂTÉ DE CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE 2017

Rédigé par JP Négrel - 29 avril 2017


- o – o – o -

Un petit survol à distance de la campagne présidentielle de 2017, qui a pris un caractère assez particulier.

- o – o – o -
NB- Ceci ne concerne que le premier tour de la campagne présidentielle.

Depuis, eut lieu le fameux galimatia télévisé du second tour ...

- o – o – o -

 

Comment pourrait-on qualifier cette campagne présidentielle ? Innovante ? Surprenante? Ebouriffante? Crispante ? Révoltante ? Quoi qu'il en soit, l'éthique républicaine ne fut pas toujours au rendez-vous.Le regard étonné d'un pays scandinave tellement attaché à la probité de son personnel politique ,ne manqua pas d'ajouter au malaise. Par ailleurs, ne fut-elle pas savoureuse cette déclaration concernant la non-immunité ouvrière ? Soulignant au passage la toute relative égalité des simples citoyens et des élus face à la justice...

 

L'éternel retour

 

Comme à l'accoutumée, nous entendîmes évoquer le retour de nouveaux et inévitables sacrifices. Pour qui, les sacrifices ? On nous proposa quelques mesures sociales , environnementales, démocratiques très innovantes.Trop en avance sur leur temps, certainement, car massivement rejetées. Et comme à l'accoutumée, les candidats dont certains s'en sont bien gardés précédemment, se sont engagés à « redresser la France ». Depuis le temps qu'on redresse notre pays,on se demande bien pourquoi il nécessite à chaque fois de nouvelles doses de Viagra politique ?

 

Comment votons-nous ?

 

Au fait, comment votons-nous? Après avoir étudié soigneusement chaque programme ? Ou à l'intuition, en fonction de nos convictions ? Sans plus ? A l'examen objectif du bilan passé de certains candidats sur le retour ? Au physique ? Nous qui sommes si prompts à critiquer la classe politique, n'en sommes-nous pas les créateurs par nos suffrages ?

A présent, où en sommes-nous ? Verrons-nous résolus les problèmes qui accablent notre pays depuis des décennies ? La fin du chômage de masse ? De la misère ? Des inégalités dans tous les domaines ? Des privilèges de certains ? Liste incomplète. Ou assisterons-nous à de nouvelles dégradations ? Ou pire !

 

Rendez-vous dans cinq ans .

 

- o – o – o -

Liberté, égalité, fraternité.

- o – o – o -
 


 

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Politique, citoyenneté - Mots clés : aucun - 1 commentaire

AMATEURS DE FRUITS, CONNAISSEZ-VOUS MFDC ?

Rédigé par Christian Deluche - 06 mars 2017

 

MEMOIRE FRUITIERE DES CHARENTES

 

Association loi de 1901, fondée le 16 décembre 1999 par P. Parade

-o-

 

MFDC a pour buts : l'inventaire, l'identification, la sauvegarde et la multiplication des variétés fruitières locales, plus particulièrement celles des deux départements charentais.

 

Forte de 336 adhérents en 2016, l'association a créé en 2014 un verger conservatoire à Saint-Aulais-La-Chapelle. 285 plants de fruitiers y sont déjà en place et une centaine d'emplacements y reste à pourvoir.

 

Chaque année MFDC :

- participe à une vingtaine de manifestations : fêtes, marchés, animations...

- organise plusieurs animations au verger,

- participe à des animations pour les enfants en milieu scolaire,

- organise deux grands ouiquènedes de greffage fin février-début mars.

 

En 2017 ces ouiquènedes ont eu lieu les 18-19 février à Barbezieux/plaisance et les 25-26 février à Montendre. Lors de ces 4 journées ouvertes à tous gratuitement, le public peut se renseigner sur les variétés fruitières, leurs caractéristiques et leur culture. Il peut obtenir des greffons d'une ou plusieurs variétés parmi les plus de 200 disponibles. Une douzaines de greffeurs bénévoles est à sa disposition pour lui apprendre à greffer ou pour lui réaliser cette opération gratuitement.Pour ceux qui n'en ont pas, MFDC propose des porte-greffes de pépinière à 5 €. Chacun peut donc partir avec des plants de fruitiers qu'il ne trouverait pas en jardinerie.

 

Pour tous renseignements, envoyer un courriel à l'adresse ci-dessous ou téléphoner. Mais vous pouvez aussi venir nous rencontrer tous les premiers samedis matins du mois au verger conservatoire, à côté de l'église de Saint-Aulais-La-Chapelle.

 

http://memoirefruitiere.blogspot.com

 06 03 82 30 37

-o-

ADRESSE POSTALE

Le Moulin d'Ager

16300 St PALAIS DU NE

-o-

                                        SIEGE SOCIAL                                    

                           Le château, place de Verdun                        

                              16300 BARBEZIEUX                                

-o-

 

 

 

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Environnement - Mots clés : aucun - aucun commentaire

ANTI-CONTE DE NOËL

Rédigé par JP Négrel - 24 décembre 2016

 

 

 

- o – o – o - o – o – o -

 

Laurence, une amie cagouillarde, a déposé un commentaire à la suite de l'article intitulé

 

« Conte de Noël »

 

Merci Laurence pour votre sympathique commentaire rempli d'un puissant et sincère espoir,à propos de ce conte de Noël écrit sous l'impulsion d'une profonde et folle espérance . Conte de Noël, véritable tentative de baume imaginaire et utopique appliqué sur une plaie universelle plusieurs fois millénaire.Une merveilleuse histoire de l' Humanité probablement jamais réalisable et certainement jamais réalisée. Hélas !

Voici son pessimiste pendant, noir à souhait, proche d'une réalité moins lumineuse qui malheureusement se profile à l'horizon d'une Humanité de plus en plus perdue, enfermée dans ses tragiques errances. Pure science fiction pour les optimistes. Destinée globale dramatiquement prévisible et très vraisemblable pour d'autres.

 

- o – o – o - o – o – o -

 

Planète Terre. Ou ce qui le fut. Jadis magnifique boule bleue quelque part au fond de l'infini de l'espace infini.

Mus par cette universelle curiosité de ce qui semble être différent, d'étranges explorateurs y accostèrent. Venus d'ailleurs, de quelque part . Du côté d'un lointain soleil. Découvreurs déçus d'une planète morte. Sans aucune vie animale ou végétale décelable. Aucun battement d'ailes dans le ciel étouffant . Aucun chant d'animal ou crissement d'insecte parmi des fourrés desséchés . Aucune plante au parfum délicat sur une terre stérile. Aucun arbre majestueusement dressé parmi les autres arbres d'une forêt disparue à jamais. Aucun mouvement de nageoires dans un océan épuisé pour toujours. Aucun humain à l'horizon avec qui fraterniser. A jamais disparu.Sols empoisonnés et eaux toxiques. Atmosphère surchauffée. Terre minérale . Morte

Que s'était-il passé  sur cette si belle planète autrefois grouillante de vie et de diversité , dont certaine légende disait être une parfaite et harmonieuse Création Divine ? Prétendu Jardin d'Eden à l'origine mythologique.

 

Le règne absolu du Veau d'Or

 

La richesse, l'or, l'argent à tout prix .Des chiffres inscrits sur du papier. Des chiffres immatériels. La puissance et la jouissance matérielle jamais satisfaites .Quitte à tout sacrifier. Quitte à tour épuiser. Quitte à tout empoisonner. La richesse à tout prix. Toujours plus. Quitte à exploiter l'Homme jusqu'aux limites ultimes de l'esclavage. Quitte à remplacer l'humain partout par de géniaux dispositifs le privant de son labeur et de ses moyens vitaux. Minorité industrielle enrichie, insatiable,gouvernant définitivement à son profit exclusif une planète agonisante, épuisée par l'avènement de l'Anthropocène .Gouvernants corrompus aux compétences dévoyées,à la botte d'empoisonneurs et de spéculateurs planétaires.

Impossibilité de distinguer une sincère et véritable vocation à se placer utilement et équitablement au service de la société chez ces orgueilleux gouvernants auto-proclamés « Elites », essentiellement motivés par l'aspiration au lucre confortable, aux privilèges insolents, et à la griserie arrogante du pouvoir sur leurs semblables méprisés. Déclin final de la vraie démocratie.

 

L'énigme du processus final de l'Anthropocène

 

Surpopulation,réchauffement climatique et catastrophes naturelles, inégalités croissantes, misère insupportable, racisme militant, pollutions destructrices, épuisement des sols ,disparition des terres cultivables, mort des océans, incompétence, aveuglement et corruption des gouvernements, haine, fanatisme politique et religieux,terrorisme, bêtise et ignorance universelles,mouvements sociaux massifs, révolutions sanglantes, arme nucléaire, armes de destruction massive,tensions internationales, guerres fatalement fratricides,conflit nucléaire mondial final ? Ces étranges visiteurs d'une errance cosmique ne sauront jamais ce qui aura détruit à jamais la vie sur Terre. Peut-être l'accumulation de tous ces facteurs ? A bout d'hypothèses et de supputations,ils repartirent, poursuivant leur quête cosmique à la recherche d' ailleurs resplendissants d'harmonie universelle et de beauté.

 

Quelque part dans l'univers infini...

 

Tout là-bas,dans un étrange repli de l'espace-temps, proches et infiniment lointains, se retrouvent les Grands Joueurs Cosmiques.Concernant Sol 3, c'est-à-dire concernant la planète Terre, l'équipe des Philosophes a définitivement perdu face à l'équipe des Pragmatiques. Ceux pour qui un millénaire terrestre ne dure qu'une heure, ont terminé la partie sur la planète Terre . L'équipe des Philosophes avait bien tenté l'introduction sur cette malheureuse planète de grands penseurs, d'humanistes,de forces de progrès, pourquoi pas de prophètes ou de Sauveurs Suprêmes. L'équipe des Pragmatiques s'y est opposée par l'introduction de divers concepts corrupteurs flattant l'orgueil , le lucre,  le mépris et l'ignorance.D'autres parties sont en cours, depuis la nuit des temps,quelque part dans l'Univers infini. D'autres expériences se déroulent parmi les milliards de soleil. Là-bas, c'est l'équipe des Philosophes qui vaincra. Et ailleurs ce sera celle des Pragmatiques.

 

Depuis le Big Bang, première phase de la Grande Joute , les Grands Joueurs Cosmiques s'affrontent pour leur plus grand plaisir, introduisant à chaque étape de nouveaux concepts positifs ou négatifs,sur de nouvelles planètes à l'adresse de nouvelles Créatures. Afin d'observer comment réagissent ces Créatures du cosmos infini, véritables pions inconscients d'une partie infinie au sein du temps et de l'espace, et dont le sort est l'enjeu véritable...Et dont les Grands Joueurs Cosmiques ne se lassent pas !

 

- o – o – o - o – o – o -

POUR QUELLE FINALITÉ ?

- o – o – o - o – o – o -

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Environnement, conte de noël, Science-fiction - Mots clés : aucun - 2 commentaires

GAUCHE OU DROITE ?

Rédigé par J-P Négrel - 20 décembre 2016

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Démocratie, citoyenneté - Mots clés : aucun - aucun commentaire

LE MYSTERE DU MINIMUM CONTRIBUTIF -nouvelle suite -

Rédigé par Daniel Fradon - 11 décembre 2016

Le 28 octobre 2013 et le 24 février 2014, j’avais essayé d’expliquer dans ce site de la cagouille libre, pourquoi de nombreux retraités, dont la pension est très faible, ne percevaient pas le minimum contributif.

J’avais écrit à plusieurs députés pour signaler un système informatique défaillant : En effet, afin de vérifier si les conditions de ces retraités sont remplies, les différentes caisses de retraite ont à leur disposition un répertoire national d'échange électronique inter régimes de retraite pour le versement du minimum contributif . Or, ce système ne fonctionne pas bien.

Ces problèmes informatiques récurrents rencontrés par l'organisme qui gère l'EIRR entraînent de gros retards dans le versement du minimum contributif.

M. Olivier Falorni avait posé la question à Mme la ministre des affaires sociales et de la santé.

Rappel de la question soumise le 26 novembre 2013 :

M. Olivier Falorni appelle l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur les conséquences de la réforme du minimum contributif. Créé en 1983, le minimum contributif est un montant plancher de la retraite de base des assurés du régime général et des régimes alignés. L'article 80 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 a modifié les règles d'octroi en plaçant le minimum contributif sous condition de ressources et le décret n° 2011-772 du 28 juin 2011 est venu fixer le plafond d'éligibilité. Il passera de 1 025,10 euros à 1 120 à compter du 1er janvier 2014. Afin de vérifier si ces conditions sont bien remplies, les différentes caisses de retraites ont à leur disposition un répertoire national d'échange électronique inter régimes de retraite (EIRR). Cependant, ce système ne fonctionne pas correctement. De nombreux retraités aux revenus modestes ayant droit au minimum contributif ne le perçoivent pas avant de longs mois. Afin d'éviter que de telles situations ne se produisent trop souvent, un mécanisme d'avance a été mis en place. Si l'assuré a droit à plus de 101,77 euros par mois, une avance lui est versée dès la liquidation de la pension. Ensuite une régularisation des droits intervient lorsque le montant exact est calculé de façon définitive. S'il se félicite de l'application de telles mesures, elles ont leurs limites. En effet, le minimum contributif étant proportionnel au nombre de trimestres cotisés, l'assuré ayant un faible nombre de trimestres ne peut prétendre à l'avance car le montant déclenchant le versement est trop faible. Or ce sont pourtant ces retraités dont la pension est modeste qui ont besoin le plus rapidement de ce minimum contributif. Aussi, pour davantage d'équité, il conviendrait de changer les règles et de définir un seuil plus haut en dessous duquel l'assuré en bénéficierait automatiquement. Il lui rappelle aussi les problèmes informatiques récurrents rencontrés par l'organisme qui gère l'EIRR entraînant de gros retards dans le versement du minimum contributif. Pour ces raisons, il lui demande quelles mesures il entend prendre afin d'aider les retraités aux revenus les plus modestes et dont la situation financière est extrêmement difficile.

Réponse émise le 6 décembre 2016

Mis en place par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2009, le répertoire des échanges inter-régimes de retraite (EIRR) est alimenté par l'ensemble des régimes de retraite de base et complémentaires pour les assurés de 55 ans et plus, pour l'ensemble des droits directs (pensions) et dérivés (réversion), des montants bruts (avant prélèvements sociaux) des pensions.

Ces données permettent aux régimes de calculer lors de la liquidation de la pension les éléments de pension pour lesquels il est nécessaire de tenir compte des pensions perçues dans l'ensemble des régimes : écrêtement du minimum contributif (MICO) dans les régimes alignés, écrêtement de la pension minimum de retraite (PMR) dans le régime des non-salariés agricoles, majoration de pension de réversion. Le champ de ces échanges inter-régimes a été étendu, en application des dispositions de l'article 8 de la loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites dont les modalités de mise en œuvre ont été précisées par le décret no 2014-374 du 27 mars 2014, à l'instruction des demandes et au contrôle en matière de pensions de réversion et de minimum vieillesse ; les finalités de ces échanges inter-régimes ont également été étendues à la production de statistiques. La loi no 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale a réservé le bénéfice du minimum contributif, servi par le régime général et les régimes alignés, aux assurés dont la retraite totale (base et complémentaire, tous régimes confondus) n'excède pas un certain seuil. Ce mécanisme de recentrage du minimum contributif, sur les petites pensions, mis en œuvre à la suite de recommandations du Conseil d'orientation des retraites, s'applique aux pensions liquidées à partir du 1er janvier 2012. Les conditions d'application de ces dispositions ont été précisées par les décrets no 2011-770 et no 2011-772 du 28 juin 2011. Le Gouvernement est très attaché à améliorer la situation des petites pensions. C'est pourquoi il s'est engagé, dans le cadre de la loi no 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites, à augmenter de façon très significative le seuil au-delà duquel le minimum contributif est écrêté. Le décret no 2014-129 du 14 février 2014 pris pour l'application de l'article L.173-2 du code de la sécurité sociale et relatif aux conditions d'attribution du minimum contributif a concrétisé cette mesure en portant le maximum des pensions que peut percevoir un bénéficiaire du minimum contributif (tous régimes confondus) à 1 120 € mensuels à compter du 1er février 2014, soit une augmentation de près de 10 % par rapport à 2013. Le Gouvernement porte une vigilance forte aux opérations de fiabilisation de l'EIRR par l'ensemble des régimes de retraite de base et complémentaire afin notamment de sécuriser la détermination des droits à retraite des assurés les plus modestes. Des travaux importants, conduits depuis l'été 2014, ont en particulier permis l'alimentation des données manquantes dans l'EIRR notamment par certains régimes qui rencontraient des difficultés techniques, ainsi qu'une consolidation accrue des données figurant dans ce répertoire. Enfin, la mise en place de l'union retraite, compétente pour de tels projets inter-régimes, permettra de capitaliser sur ces avancées et de poursuivre l'amélioration de la gouvernance de ce répertoire sur le long terme.

 

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Je laisserai aux visiteurs du site le soin d’apprécier le temps de trois années qu'il aura fallu pour répondre à la dite question posée. 
D'autre part, nous ignorons toujours les causes du dysfonctionnement informatique et, de fait,  elles ne sont pas évoquées dans cette réponse. 
A mon sens, des mesures précises et pertinentes auraient mérité d'être énnoncées à la suite de cet état des lieux.

 

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

 

 

Classé dans : Articles les plus lus, Social - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Fil Rss des articles de cette catégorie

précédente page 2 sur 19 suivante »

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés