MONTENDRE: DU NOUVEAU AU CONSEIL MUNICIPAL. Réponse de Mr Jolivet

Rédigé par Gilles Jolivet - 08 décembre 2015

-o-o-o-o-o-

 

La cagouille libre, site de libre expression citoyenne, donne la parole à Monsieur Jolivet, qui s'était présenté sur la liste d'opposition conduite par Madame Gruel à Montendre, lors des dernières élections municipales. Son témoignage confirme ce qui est connu de très longue date, à savoir l'étrange ambiance d'intolérance , de fermeture et d'opacité qui règne depuis des années à l'intérieur de la municipalité montendraise et de sa majorité, pourtant largement composée, paraît-il, d' « humanistes » éclairés et déclarés. Ainsi que de la perpétuelle impossibilité d'y voir s'exercer l'indispensable contrepoids d'une authentique opposition démocratique, pour des raisons qui échappent aux citoyens Montendrais.

 

Si elles le souhaitent, et comme il se doit,la majorité Municipale Montendraise ainsi que l'opposition bénéficient évidemment d'un droit de réponse

 

-o-o-o-o-o-

 

Quelqu’un m’a parlé récemment de votre post sur votre blog au sujet de mon refus d’intégrer l’opposition municipale en remplacement de M. Hamelin démissionnaire pour convenance personnelle.

Je peux essayer de m’en expliquer.
Effectivement, j’ai bien refusé le poste vacant de conseiller municipal de l’opposition et je m’en suis expliqué, en son temps, avec les conseillers en place de « Montendre Pour Tous » et notamment avec Mme Gruel.
Je n’ai pas vu l’intérêt d’appartenir à une opposition municipale qui présente des garanties insuffisantes dans une unité d’opposition municipale.


1/ En effet, faisant partie de cette équipe recrutée par la tête de liste, j’ai pensé qu’il pourrait être utile, il y a plus de quinze mois de cela, de la mise en place d’un blog relatif à l’action du groupe d’opposition municipale. Il avait l’intérêt d’être à la disposition de chacun pour faire connaître l’action de l’opposition municipale, comme, par exemple, commenter les décisions des conseils municipaux mais aussi pour d’autres raisons comme dénoncer tout ce que « Montendre Pour Tous » a proposé de faire et que la majorité municipale a faite et récupérée. Sans que l’opposition ne le dénonce…
Tout le monde était d’accord, mais… un blog, ça se « nourrit » mais rien n’est arrivé !


2/ J’avais entendu dire qu’une conseillère de « Montendre pour tous » allait s’intéresser aux comptes de la commune. Ce fut une peine perdue, de l’épluchage des comptes je n’ai rien vu venir !


3/ J’ai été convié à une réunion de groupe des cinq pour donner mon avis sur l’opportunité d’une note à faire paraître dans la presse commentant certaines décisions du conseil municipal, en l’occurrence, dénoncer entre autre, l’augmentation des indemnités des conseillers de la majorité ainsi que celles du maire alors qu’on annonçait une augmentation des impôts des habitants de Montendre. Ce qui, pour le moins est scandaleux !

Il y figurait encore une critique sur l’impossibilité de s’exprimer dans le bulletin municipal (Bulletin qui coûte près de 10000 euros/an aux contribuables Montendrais). La note a été composée, rédigée, corrigée mais jamais envoyée. Cherchez la pression !


4/ Par ailleurs, en examinant les comptes-rendus des conseils municipaux sur telle question deux voteront « pour » et deux « contre ». Ce n’est pas l’idée que je m’étais faite d’une opposition municipale.
Alors, s’il n’y a pas davantage de concertation au sein d’un groupe, je ne vois pas bien ce que je pourrais y apporter. Ces désaccords font le jeu de la majorité au pouvoir.
J’imagine déjà ce qui se serait passé si « Montendre Pour Tous » avait gagné les « municipales » !

 

Ce qui vient d’être dit c’est pour l’opposition municipale !

Maintenant, pour ce qui concerne la majorité municipale


1/ Lorsque je suis devenu le président du Club d’Aikido de Montendre j’ai senti que deux conseillères municipales voyaient d’un mauvais œil mon élection. Ces personnes imaginaient sans doute que j’utiliserai cette fonction à des fins politiques. Cela témoigne d’un esprit mesquin et étroit. C’est bien mal me connaître ! M. le Sénateur Maire ne recrute pas que des psychologues ! Remarquez, l’une d’elles a pris sa « veste » aux « départementales » !
 

2/ Quant au forum des associations auquel j’ai participé, les représentants de Chardes et Vallet nous ont toisés. Ils ne se sont même pas déplacés pour parler avec tous les représentants de ces associations. Pourtant les adhérents viennent de tous les horizons !
On peut ne pas être d’accord sur la gestion de la commune et se lancer des piques lors des municipales. Mais une fois tout fini, l’intelligence voudrait que chaque Montendrais soit considéré à part égale. Dire bonjour serait une marque de respect. Mais pour certains conseillers de la majorité ce serait apparemment trop demandé.

Et vous auriez voulu que j’intègre l’équipe municipale de Montendre ?

Gilles Jolivet 

Classé dans : Montendre, Haute Saintonge - Mots clés : aucun - 2 commentaires

MONTENDRE : du nouveau au conseil municipal

Rédigé par Pierre - 31 octobre 2015

Pour des raisons qui lui sont purement personnelles, Monsieur Christian Hamelin a quitté récemment la bonne ville de Montendre. Pour démentir certaines rumeurs qui, comme à l'accoutumée, ont couru dans Montendre, ville des rumeurs entretenues à dessein dans certains milieux, Monsieur Christian Hamelin a précisé que son départ n'avait aucun rapport avec la situation très particulière qui règne au sein de la commune de Montendre. Et aucun rapport notamment avec les quelques tentatives d'éclaircissement démocratique qu'il a voulu mener au sein du conseil municipal au cours de son mandat très actif.

 

Cette situation laissait donc vacant son poste de conseiller municipal. Poste qui par conséquent devait être attribué à la personne suivante dans la liste de l'opposition Montendraise, c'est-à-dire à Monsieur Gilles Jolivet.

 

Monsieur Jolivet déclina l'offre, et c'est donc finalement Madame Anne-Laure Perrault qui accepte officiellement de succéder à Monsieur Christian Hamelin au sein du conseil municipal .

 

Nous lui souhaitons bonne chance. Et surtout bon courage !


 

Cependant, on s'interroge sur les raisons précises pour lesquelles Monsieur Gilles Jolivet, n'a pas souhaité prendre la suite de Monsieur Christian Hamelin au conseil municipal. Décision d'autant plus étonnante que Monsieur Jolivet a toujours manifesté un grand intérêt dans le fait de pouvoir apporter sa contribution personnelle d'une manière active, analytique et constructive, à la gestion de la commune de Montendre.


 

Y-aurait-il certains « tiraillements » parmi les membres d'une opposition Montendraise par ailleurs très silencieuse sur la gestion municipale d'une manière assez coutumière ?



 

Classé dans : Montendre, Politique - Mots clés : aucun - aucun commentaire

A LA MEMOIRE DE SAMUEL DUMENIEU

Rédigé par JP Négrel - 07 juin 2015

 

 

 

Voici quelques jours, une cérémonie du souvenir fut organisée au collège de Montendre afin d'évoquer la mémoire de ce Résistant Montendrais. En la présence de sa famille . Précisons  en la présence d'une partie de sa famille. Car à Montendre, la notion et la définition même de " famille " prennent parfois une tournure et un sens particuliers. Surtout lorsqu'il s'agit de se placer dans un contexte quelque peu " politique locale " , ce qui fut le cas, puisque certaine autorité locale et même nationale, bien évidemment, était forcément présente. Ce qui ne laisse pas de surprendre quelque peu comme on va le voir.

 

Une municipalité totalement indifférente

 

En 2005, une partie de la famille de Samuel Duménieu, celle qui ne fut pas conviée à la cérémonie précédente, s'émut de constater que la plaque commémorative apposée sur l'ancienne demeure de Samuel Duménieu sise avenue de la république à Montendre, avait disparu . Elle s'en ouvrit donc par une lettre ouverte adressée à la municipalité de la ville, et n'obtint aucune réponse (1). Elle sollicita donc l'opinion publique montendraise à la faveur d'un article publié dans l'hebdomadaire " La Haute Saintonge " de l'époque ( La Haute Saintonge N° 11 du 18 mars 2005). Sans plus de résultat. Monsieur le maire de l'époque, le même qu'actuellement, questionné en personne, eut pour toute réponse un geste très significatif du revers de la main droite par-dessus son épaule droite. Non,non, pas son épaule gauche.

 

Une année de vaine attente

 

Face à l'inertie municipale,la famille de Samuel Duménieu, et une personnalité locale très connue , restée volontairement anonyme,s'organisèrent finalement pour rétablir cette plaque à son emplacement d'origine, avec l'accord plein et entier du nouveau propriétaire de la célèbre demeure.

 

Parfois, l'on change...

 

Il est donc très émouvant, voire surprenant, de constater 10 ans après sa militante indifférence d'autrefois, que Monsieur le maire et nouveau sénateur (2) , mu par une soudaine sollicitude, était présent à la cérémonie de 2015 dont il est question ici, en présence de quelques courtisans obligés et non rancuniers. Et qu'il prenait enfin en considération la mémoire de Samuel Duménieu , comme il se doit, sans aucun doute et bien évidemment , d'une manière très sincère et très désintéressée, sans aucunes arrières-pensées...Même électoralistes, comme l'on s'en doute...

 

o – o – o –

 

(1) Voir ici dans les archives de 2005 l'article intitulé : « Lettre ouverte à Mms les membres du conseil municipal et au maire de Montendre. », et dans celles de 2006, l'article " 30 AVRIL 2006, JOURNEE DE LA DEPORTATION,histoire d'une plaque du souvenir occultée."

 

(2) Certain esprit, pas méchant, mais un peu facétieux, a trouvé ce surnom sympathique : « Messire de Sèzevintuite », pour rappeler que la candidature du futur nouveau sénateur avait été approuvée par seulement 16 % de ses camarades du PS, donc désapprouvée par 84 % de ces miltants. Puis le futur sénateur PS, étrangement appuyé par l'ancien sénateur UMP de Jonzac, devenu depuis Républicain, tous deux à la tête de la même communauté de communes, fut élu tout à fait légalement avec seulement 28 % des voix d'un corps électoral minoritaire, non universel, dénommé " Grands Electeurs " (taux d'abstention non connu). Donc élu légalement, mais d'une manière rigoureusement doublement minoritaire.

Effectivement,dans notre république très approximative, légalité et légitimité ne vont parfois ni de pair, ni de soi.

Quant à la démocratie dans notre doux pays de France , ne prend-elle pas de plus en plus souvent un goût étrange venu d'ailleurs ?

 

Classé dans : Articles les plus lus, Montendre, Politique - Mots clés : aucun - 4 commentaires

MONSIEUR 16-28 ET LE DECLIN DEMOCRATIQUE

Rédigé par Martin Loizaud - 08 novembre 2014

 

 

- o - o - o -

(NDLR pour expliciter le titre de cet article: la liste de Bernard Lalande n'a été investie que par 16 % des militants du Parti Socialiste de Charente-Maritime, et il n'a été élu sénateur que par 28 % des grands électeurs)

- o - o - o -

 

On n'en revient toujours pas ! On ne se lasse plus de célébrer comme il se doit la victoire incroyable, inespérée, de notre nouveau sénateur Charentais-Maritime ! Après les festivités de La Rochelle, hier encore, vendredi 7 novembre à Montendre. Ambiance forcément franche et cordiale, et sans nul doute,sans l'ombre de la moindre arrière-pensée . Amitié forcément sincère et fatalement désintéressée témoignée avec enthousiasme  à l'égard du héros du jour . Etonnamment, le parquet n'en fut pas même rayé par quelques dents longues ! Ce fut fait bien avant, durant les longues années de préparation de l'heureux élu. Et il faut bien reconnaître que le résultat est là ! Et à voir le public présent, très sincère, forcément, ça en inspire d'autres! La relève est assurée...

 

Rendez-vous compte, lointains lecteurs, voici notre premier sénateur ROSE-BLEU élu dans notre maritime département . Pourquoi ROSE-BLEU ? Lointain lecteur, lisez donc la presse locale de l'époque de la campagne, et vous comprendrez. Conformément au déclin de nos valeurs républicaines, il se passe des choses étonnantes chez nous. Ce qui suit, par exemple, resté volontairement discret conformément au déclin de nos valeurs démocratiques, et qui à présent fait gloser dans nos chaumières . Et que notre cagouille baveuse, qui n'en loupe pas une, estimant fort justement qu'en démocratie, il n'y a pas de couloirs ni de tiroirs secrets, n'a évidemment pas manqué d'étaler au grand jour. Sachez donc, lointain lecteur, que chez nous, par exemple, conformément au déclin de nos valeurs démocratiques, on peut être intronisé, nommé, investi avec une toute petite petite minorité de «camarades» en vue d'occuper un futur poste politique. Ce qui explicite le premier chiffre en titre, qui est un pourcentage. Et puis, le deuxième chiffre, un autre pourcentage, indique que l'on peut finalement être minoritairement élu sénateur par une minorité, conformément au déclin de nos valeurs démocratiques. On pourrait ajouter élu sénateur, conformément au déclin de nos valeurs culturelles

 

Tout ceci est quand-même historique. Rendez-vous compte, lointain lecteur. Chez nous, nous avons un Petit Maire devenu Grand Maire, puis par le miracle de suffrages étonnants, témoignant toujours du déclin de nos valeurs démocratiques,voici le Grand Maire devenu Grand Pair. Rejoignant nos heureux Grands Pairs au Luxembourg. Non, s'agissant du Palais du Luxembourg, ce n'est pas un paradis fiscal . Simplement une sorte de paradis politique où la tâche n'est pas harassante, et où nos Grands Pairs, rassurez-vous, lointain lecteur, sont très bien traités. Beaucoup mieux que dans un EHPAD . Le montant du SMIC sénatorial vaut très largement plusieurs fois l'autre, celui de la Masse Laborieuse. Le tout étant agrémenté , après un tel labeur si mal récompensé, d'une très confortable retraite. Tout ceci conformément au déclin de nos valeurs républicaines.

 

Amusons-nous avec ces chiffres. 1-6-2-8, cela fait 1628. Prenons par exemple l'article 1628 du Code Civil. Que précise-t-il ? Que «le vendeur doit garantir l'aptitude de la chose vendue à un usage normal, ce qu'on appelle la garantie des vices cachés ou des vices rédhibitoires.»

Ces derniers temps, cet article ne fut pas toujours respecté par le vendeur encore appelé «candidat»  qui , une fois sa marchandise vendue, a «oublié» ce genre de contrat. Ceci conformément au déclin de nos valeurs républicaines.

 

Ah magie des chiffres ! 1-6-2-8, ce sont aussi des dates.

La première date : 1628, naissance de Charles Perrault. Ah oui ! Les contes.

Dans un certain contexte, on pourrait ajouter : les contes à dormir debout et les bons comptes qui font les bons amis. Les initiés et les habitués comprendront...

La seconde date : 1628, date de la prise de La Rochelle par Louis XIII. Cette prise de La Rochelle , à travers son Conseil Général, qui échappa à notre Grand Pair voici plusieurs années.

 

Mais pour certains, pour l'instant, tout est bien qui finit bien dans notre vieille république. Laquelle tente malgré tout de survivre tant bien que mal, plutôt mal que bien, cahotant au milieu des ornières profondes creusées par le déclin de ses valeurs démocratiques, républicaines et culturelles .

 

AINSI QUE PAR UN GRAVE DECLIN DE LA LEGITIMITE ...

 

M. Loizaud

Classé dans : Articles les plus lus, Montendre, Haute Saintonge, Démocratie, Politique - Mots clés : Démocratie - 9 commentaires

MONTENDRE: UNE ENTREPRISE DE TAILLE HUMAINE

Rédigé par J-P Négrel - 13 septembre 2014

«Aimer être au service des gens», c'est ce que déclarait ces jours-ci Gilles Jolivet dans un article du journal Sud-Ouest qui était consacré à la création de sa petite entreprise de services . Monsieur Jolivet propose donc une nouvelle activité dont les multiples aspects n'ont d'égal que la diversité des expériences qu'il a acquises au cours de ses diverses activités professionnelles.

Petite entreprise à taille humaine, puisque Monsieur Jolivet y cumule les fonctions, et que cette entreprise offre cet aspect particulier du service qui dépanne, qui simplifie la vie des personnes notamment celles qui ont parfois des difficultés pour tout réaliser.

Mais qui mieux que lui peut vous exposer les détails de ce nouveau projet bien parti ? Pour cela,il suffit d'aller sur son site :

 

www.tranquilservices.com


 

Classé dans : Montendre - Mots clés : aucun - 1 commentaire

Fil Rss des articles de cette catégorie

précédente page 2 sur 7 suivante »

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés