ALERTE- Industrie agro-alimentaire : business contre santé

Rédigé par Pierre - 14 septembre 2016

Si vous n'avez pas eu l'occasion de la regarder ce mardi 13 septembre 2016 à 20 h50 sur France 2, vous apprendrez

en cliquant sur

cette émission

 

 

- comment notre jambon rose est cancérigène, ce que nie farouchement l'industrie de la charcuterie, en dépit de toutes les études scientifiques qui le démontrent depuis plusieurs décennies ;

 

- comment des scientifiques compétents et indépendants préfèrent démissionner plutôt que se faire les complices du système truqué des lobbies ;

 

- comment des ministres cèdent aux pressions de l'industrie agro-alimentaire qui lutte contre un étiquetage rationnel des produits alimentaires, le logo 5 couleurs ;

 

- comment, suite à la capitulation finale de ces ministres, l'expérimentation d'un contre-étiquetage concocté à son avantage  par l'industrie agro-alimentaire sera financée par...l'Etat, c'est-à-dire par le consommateur-contribuable !

 

Merci qui ?

- o - o - o -

 

Enfin, en prime, comment on découvre avec surprise que notre sénateur Charentais-Maritime Daniel Laurent , le même qui a voté contre l'interdiction des néonicotinoïdes qui tuent nos abeilles, fait partie de l'ANIA, lobby des industries agro-alimentaires , qui lutte notamment contre l'étiquetage des 5 couleurs.

 

Chapeau à certains de nos élus locaux, nos "représentants", qui semblent adorer fréquenter  les lobbies industriels  qui , très attentivement , "prennent soin" de nos santés ! 

 

Qui effectivement ne se souvient de Dominique Bussereau en bonne compagnie dans un restaurant dans lequel un amical banquet de fumeurs de cigares était organisé par le lobby du tabac Philip Moris ?

 

Classé dans : Société, Consommation - Mots clés : aucun - 1 commentaire

POTABLE, L'EAU DE JONZAC ?

Rédigé par Pierre - 04 avril 2015

 

- o - o - o -

 

THERMALISME

 

C'est son eau qui a fait de Jonzac une ville thermale réputée, membre d'une célèbre chaîne thermale . Depuis une trentaine d'années, le succès du thermalisme Jonzacais se confirme à chaque saison. Sa très nombreuse clientèle, et notamment celle venue également de l'étranger, peut l'attester. Ce sont les docteurs Chalie, Sandillon, et Fumeau-Demay qui avaient démontré à l'époque les vertus thérapeutiques de cette eau thermale Jonzacaise.

Notons au passage que sa voisine, la bonne ville de Montendre, n'a pas su exploiter cette même richesse naturelle connue à cet endroit dès l'époque gallo-romaine.

 

GEOTHERMIE

 

Une eau à 65 °C située autour de 2000 m de profondeur a permis de développer également le chauffage urbain et le bassin ludique et de remise en forme que sont les «Antilles de Jonzac». Ce centre aquatique connaît lui aussi un très grand succès national et international.

 

EAU MINERALE

 

Et nous en arrivons à évoquer le projet de mise en bouteille de l'eau minérale de Jonzac en vue de sa commercialisation.

A propos de mise en bouteille, ce n'est pas de la mise en boîte, une étude de l'UFC Que Choisir datant de 2012 portant sur des analyses de l'eau potable en France, et regroupant des données du Ministère de la Santé, affirme que l'eau de Jonzac est anormalement radioactive !

 

Voir page 7 de ce document :

 

http://image.quechoisir.org/var/ezflow_site/storage/original/application/b0bb9bd2157fecc644e41be70832d1e6.pdf

 

Parmi 95 autres en France, Jonzac fait partie des 5 communes les plus peuplées dont l'eau présente cette particularité.

 

Si cette radioactivité d'origine naturelle trop élevée résulte de la présence de radon, ce gaz radioactif peut être éliminé par simple chauffage. Dans le cas d'uranium naturel, la question est beaucoup plus difficile à régler.

 

CONCLUSIONS

 

Si l'on s'en tient à la définition officielle de l'eau potable, l'eau minérale n'est pas classée dans cette catégorie. Ceci ne change en rien la nature du problème , car l'eau minérale est de toutes les façons bue , donc ingérée et assimilée par l'organisme. Il reste donc à savoir si la radioactivité anormalement élevée de l'eau Jonzacaise présente un danger ou pas pour la santé publique.

Il faut espérer que les autorités compétentes ont examiné préalablement la question et donné leur feu vert pour la diffusion et la commercialisation de l'eau minérale de Jonzac. Le contraire serait vraiment très étonnant.

 

Mais, dans un autre domaine (quoi que...), à la faveur d'une autre question restée définitivement sans réponses de la part des autorités réputées compétentes et responsables (*), votre gastéropode  préféré, amies lectrices et amis lecteurs, est devenu de plus en plus interrogatif, face aux nombreuses questions qui se posent à notre époque très complexe. Interrogatif comme vous l'êtes certainement vous aussi, amis lecteurs, puisque vous adorez fréquenter ce site de libre expression citoyenne !

N'hésitez d'ailleurs pas à vous y exprimer !

Votre gastéropode préféré, cet étrange animal rampant qui ne rampe pas, n'affirme absolument rien concernant la qualité de l'eau minérale de Jonzac. Cela coule de source, il ne cherche pas à faire de vagues inutiles. Il pose simplement la question.

 

 

- o - o - o -

 

(*) Voir sur ce site de libre expression citoyenne, l'article « POISSON OU POISON ? » et les suivants dans la catégorie «consommation».

 

Classé dans : Société, Environnement, Consommation - Mots clés : aucun - 4 commentaires

POISONS !

Rédigé par J-P Négrel - 24 février 2015

 

FRANCE INTER dimanche 22 février 2015, 9h 10 ,

émission «INTERCEPTION» 

Titre de l'émission :Bretagne, une histoire de grains pourris

 

http://www.franceinter.fr/emission-interception

- o -

- o - o -

Incroyablement vrai !

 

- o -

- o - o -

 

Résumé

Comment une coopérative agricole a empoisonné (empoisonne encore?) avec des pesticides toxiques interdits, l'aliment pour bétail, ainsi que son personnel , et éventuellement le consommateur final de viande de porc, en toute impunité. Avec en prime le licenciement de personnel pour incapacité …lequel personnel, malade, sans emploi, est obligé de se soigner à ses propres frais ...

 

- o -

- o - o -

 

La journaliste chargée de l'enquête interroge l' ANSES , le Ministère de l'agriculture , la DGCCRF pour savoir s'il a existé ou existe un contrôle de la viande de porc issue de ce traitement chimique toxique de l'aliment du bétail

Avec également question posée au tribunal de grande instance concerné où plainte a été déposée

...en 2009

 

DEVINEZ QUOI ? ...SILENCE !

Pas de réponses des organismes concernés...ou pas de suite judiciaire depuis 6 ans

(pour l'instant?)

 

LOCALEMENT, OMERTA CONSTATEE AVEREE, PEUR DE PARLER, Y COMPRIS DE LA PART DES SYNDICATS PAR CRAINTE DE REPRESAILLES !

- o -

- o - o -

 

 

 

 

CHER(E)S AMI(E)S CAGOUILLARD(E)S , CECI NE VOUS RAPPELLE RIEN ?

 

Mis à part cette trouille généralisée qui empêche souvent de parler dans notre doux pays de France, souvenez-vous ! Voici maintenant 1 an , le même genre de question fut posée par votre modeste gastéropode préféré concernant les produits de la mer en provenance de l'Atlantique nord-est...entre autre, zone de cimetières nucléaires marins …

 

QUESTION POSEE VOICI 1 AN :EXISTE-T-IL UN SYSTEME DE CONTROLE CONCERNANT L'EVENTUELLE CONTAMINATION PAR RADIOELEMENTS, DES PRODUITS DE LA MER RECOLTES EN ATLANTIQUE NORD-EST

?

- o -

- o - o -

1 AN APRES, AUCUNES REACTIONS Y COMPRIS APRES RELANCES

 

- o -

- o - o -

 

POUR MEMOIRE

 

(Voir tous les détails dans l'article originel « Poisson ou poison ? » dans la catégorie Consommation)

 

 

1/ ORGANISMES OFFICIELS CONTACTES

 

ANSES : Agence Nationale de la sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail

DGCCRF : Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

DGAL :Direction Générale de l'Alimentation (Ministère de l'Agriculture)

EFSA : Autorité Européenne de la Sécurité des Aliments

IFREMER : Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer

INVS: Institut National de Veille Sanitaire

qui renvoie vers :

IRSN : Institut de Recherche sur la Sureté Nucléaire

SFEN : Société Française d'Energie Nucléaire

Un laboratoire indépendant réputé depuis Tchernobyl : la CRIIRAD , Commission de Recherche et d'Information Indépendante sur la Radioactivité

MEDDE: Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie

Ministère des affaires sociales et de la santé

France Agrimer 

 

2/ ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE LA PECHE CONTACTEES

 

FFP :France Filière Pêche

UMF :Union du mareyage français

UNPF :Union nationale de la poissonnerie française

 

3/ ASSOCIATIONS ECOLOGIQUES INTERROGEES ET ALERTEES SUITE A L'ABSENCE DE REPONSES

 

Greenpeace

Robin des bois

Sortir du nucléaire

Les Amis de la Terre

Agir pour la planète

Generations futures

 

4/ ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS INTERROGEES ET ALERTEES SUITE A L'ABSENCE DE REPONSES :

 

UFC Que choisir

INC : Institut National de la Consommation

CLCV : Consommation, Logement et Cadre Vie

 

 

 

5/ MEDIAS ALERTES  SUITE A L'ABSENCE DE REPONSES :

 

Le Point

Le Canard Enchaîné

Marianne

Mediapart

Rue89

France 5 émission «Allô docteurs»

etc...

 

RESULTATS : NEANT, RIEN, AUCUN INTERET MANIFESTE !

 

Mais chers amis cagouillards et cagouillardes, rien ne vous empêche de contacter à votre tour tout ce beau monde pour savoir si oui ou non votre assiette contient du radioactif marin !

 

 

 

Classé dans : Démocratie, Consommation - Mots clés : aucun - 5 commentaires

LE TAFTA NOUS VEUT-IL DU BIEN ?

Rédigé par JP Négrel - 26 décembre 2014

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Démocratie, Politique, Consommation - Mots clés : aucun - 1 commentaire

POISSON OU POISON ? (suite et pas fin)

Rédigé par J-P Négrel - 26 octobre 2014

POISSON OU POISON

(suite à l'article publié sur ce site le 15 mars 2014, dans la catégorie "environnement", et demeuré sans réponses )

 

Cette question, et l'absence totale de réponses qui lui a été apportée de leur côté, n'a pas vraiment suscité l'intérêt des différents médias contactés par votre cagouille préférée. Dernièrement, par exemple, suite à plusieurs contacts demeurés sans suite avec France 2, on est resté sans réponse de la part d'Elise Lucet, la très talentueuse journaliste qui anime et organise l'excellente émission télévisée CASH INVESTIGATION. Votre cagouille préférée pensait que la question soulevée, concernant de sérieux doutes à propos de la sécurité alimentaire des produits de la mer en provenance d'Atlantique nord-est, aurait pu constituer un nouveau sujet d'investigation pour cette remarquable émission d'enquête, d'information et de sensibilisation du public. Un autre doute assaille l'esprit de votre préférée cagouille. En réalité, est-ce que ses messages sont bien parvenus à sa destinataire ?

 

IL NE FAUT JAMAIS S'AVOUER VAINCU !

 

Un média bien connu sur internet a pris en compte cette question, et a publié votre cagouille préférée. Ceci a commencé à susciter quelques commentaires intéressants, et il est non moins intéressant d'aller voir tout ça ici !

 

BONNE LECTURE !

Classé dans : Société, Environnement, Consommation - Mots clés : aucun - 2 commentaires

Fil Rss des articles de cette catégorie

page 1 sur 2 suivante

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés