MERCI MARQUIS !

Rédigé par J-P Négrel - 13 janvier 2014

 

 

Armoiries de la Maison de La Rochefoucauld

 

 

Connaissez-vous un Huguenot originaire de Montendre, qui passa la plus grande partie de sa vie sur la britannique île ? Cherchez bien...Son grand mérite , c'est d'être né avec une particule suivie du patronyme d'une grande famille parmi les plus illustres de France. Au fil des siècles, cette vaste famille très liée à notre histoire nationale, donna pêle-mêle naissance à un célèbre auteur de maximes, ainsi qu'au créateur de l'Ecole des Arts et Métiers et de la Caisse d'épargne, celui-là même qui, un certain 14 juillet, prévint Louis XVI «qu'il ne s'agissait pas d'une révolte, mais d'une révolution »

.

Pour en revenir à ce Montendrais Huguenot , vous le connaissez. Forcément. Ou alors vous n'avez pas suivi l'événement de près ! Le vieux marquis était tranquillement inhumé depuis bien des lustres à l' Abbaye de Westminster après avoir guerroyé longtemps pour le compte de souverains britanniques .

Souvenez-vous : sa pierre tombale étant dégradée, l'on dépêcha sur place en urgence, à grands frais pour les contribuables, Madame la Ministre de la Culture locale, pour effacer l'outrage. Et l'on inaugura en grandes pompes et à grands frais pour les contribuables, la nouvelle plaque à Westminster.

Et urgence, il y avait...il fallait faire vite, car les élections approchant à grands pas, en dehors des derniers travaux habituels tombant à pic au bon moment, il fallait d'urgence redorer le blason local par du spectaculaire ! Il fallait une fois de plus marquer les esprits. Quoi de mieux qu'un marquis pour les marquer ? Et l'on rapatria et inaugura à nouveau en grandes pompes et à nouveau à grands frais pour les contribuables, cette fois en y perdant au change, la plaque d'origine du vieux marquis au château de Montendre. Lequel château est en réalité un don que fit en 1953 la famille Marchand à la commune de Montendre.

 

 

Tout ce cérémonial, forcément sympathique et consensuel, fut l'occasion de rafraîchir quelques notabilités locales un peu fanées, de ressouder un temps quelques maillons de la Chaîne d'Union érodée ici et là. Et de redonner un lustre un peu terni par un quart de siècle de pouvoir élimé à un Edile Suprême toujours gaillard, jamais à court d'idées sans suite.

Et dans cette euphorique ambiance,ne sentit-on point passer un léger effluve enivrant de marquisat contrarié ? Et si à Montendre, on avait enfin un vrai et flamboyant marquis, bien vivant  celui-là ? Certaines républicaines échines en frissonnent encore, toutes émoustillées à l'idée d'un nouveau marquisat dans la Cité des Pins Rescapés .Merci Marquis !

 

 

Certains eurent apprécié le même zèle de la part de la Montendraise municipalité demeurée totalement indifférente lorsqu'il fallut rétablir à son emplacement d'origine la plaque commémorative de Samuel Duménieu, ou bien célébrer la mémoire d'une autre Résistante native de Montendre, Simone Rollin, ou encore entretenir quelque peu le tombeau de la famille Marchand.

Mais cela n'eut point la couleur et la portée du discours soigneusement étudié, le panache de la Particule, de l'honneur insigne de la présence du Clergé Britannique, de quelques têtes portant couronne, et toutes autres choses qui émoustillent si fort certains esprits républicains demeurés en réalité profondément monarchiques, à l'image de notre république déprimée. Et tout ceci n'eut point la même heureuse opportunité, ni le même bénéfice calculé et espéré en période électorale.Merci marquis !

 

 

REMERCIEMENTS: ET CENSURE

La cagouille libre remercie l'hebdomadaire local "La Haute Saintonge" d'avoir accepté de publier cet article dans son numéro 4 du 24 janvier 2014, en se permettant toutefois d'en modifier le titre et le texte d'origine en l'édulcorant très sensiblement... et en "oubliant" de publier l'adresse de votre gastéropode préféré, pourtant joint au nom de l'auteur !

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Montendre, Histoire - Mots clés : Municipalité

24 commentaires

lundi 13 janvier 2014 @ 18:00 Blomet a dit : #1

Montendre déjà baronnie selon certains, pourquoi pas marquisat ?
Et effectivement, tout ce tralala là et les travaux au dernier moment, comme à chaque fois avant chaque élection, ça tombe rudement bien !!!
De la poudre aux yeux, mais ça fonctionne toujours !!!
Rusés les gars !!!

lundi 13 janvier 2014 @ 18:13 F. Lebateux a dit : #2

Rusés? Non...simplement l'expérience accumulée .Leur grand chef est un véritable politicard de métier, qui rêve de conquérir tous les postes. Le pouvoir,ça rapporte des sous et ça grise !
Quant à l'abolition du cumul des mandats...faudrait déjà que nos politicards deviennent tous respectables ...voir Dassault et le Sénat, par exemple !

jeudi 16 janvier 2014 @ 09:34 M. Loizaud a dit : #3

Ah nostalgie des perruques poudrées et des ronds de jambes devant
" Not' Seigneur, Not' Maît' " !
On se demande effectivement si certains n'ont pas manqué leur vocation. Ou ne se sont pas trompés de siècle !
Enfin, tout ça, ça arrange bien les bidons, pour sûr, au bon moment !

dimanche 02 février 2014 @ 23:49 Dominique B. a dit : #4

La Haute Saintonge a vraiment modifié ce texte, même le titre.J'ai comparé les deux, et on voit bien que le journal n'a pas voulu trop choquer M'sieur l'maire, et au contraire publié à nouveau la photo de la cérémonie !!
Pas très glorieux, et culotté de la part du journal !

jeudi 06 février 2014 @ 15:18 J. F. Arnot a dit : #5

Liberté d'expression , respect de ce qui a été écrit et transmis.J'ai vérifié. Effectivement, le texte d'origine a été dénaturé. Même le titre !
Bravo la Haute Saintonge !
Ces gens là devraient revoir ce qu'est la notion de journalisme et la déontologie qui va avec !

jeudi 08 août 2019 @ 18:11 Alain a dit : #6

5 ans déjà depuis la pose de la pierre tombale et les travaux aux abords, lequel dressera un état des lieux objectif ?
Oh ! Que le centre-ville de Montendre a changé, n'est-ce pas ?
Du haut de la tour, sœur Anne, ne vois-tu pas venir la clientèle ?
La canicule ou les gilets jaunes ne sont pas en cause mais beaucoup de vitrines ont tiré le rideau. Comble de l'histoire on ne peut pas garer sa bagnole ! La Maison des services au public, l’accueil touristique s'éloignent du centre, désormais devenu bourg rural !
Désastreux !
L'équipe du sénateur aurait réussi a changer Montendre !

vendredi 09 août 2019 @ 16:39 Coucou a dit : #7

Le naÏf croît peut-être que ce François de La Rochefoucauld (1672-1739) dit le marquis de Montendre a résidé dans ce château de Montendre ?
Qui l'a écrit ? Nous savons qu'il avait épousé Marie-Anne von Spanheim et qu'il n'a pas de descendant !
C'est son frère qui a habité le château, Louis de La Rochefoucauld marquis de Montendre ! Capitaine de vaisseau en 1704, ensuite capitaine-colonel des suisses de la garde du duc de Berry, le dernier des de La Rochefoucauld : Il avait épousé Suzanne d'Argouges mais comme son frère, il n'eut pas de descendant.
Sait-on où se trouve la sépulture de ce Louis de La Rochefoucauld ?

dimanche 11 août 2019 @ 08:27 Edouard a dit : #8

Armand Sosthènes, vicomte de La Rochefoucauld, huitième duc de Doudeauville, n'est pas un descendant de cette branche, mais il savait l'endroit où est enterré François, peut-être connaît-il celui de l'ancien seigneur du château de Montendre.
On ne sait pas si d'autres cousins des branches de La Rochefoucauld étaient à cette cérémonie ?

mardi 13 août 2019 @ 22:07 Maigré a dit : #9

Sur le blog à Nicole Bertin, le 9 janvier 2017, Armand Sosthènes, vicomte de La Rochefoucauld, huitième duc de Doudeauville, explique : << Le lien que j’entretiens avec Montendre est simple : mon aïeul François y est né. Vivant à l’époque de Louis XIV, sa vie a été originale... >>
Coucou dit que François de La Rochefoucauld n'a pas de descendant !

mercredi 14 août 2019 @ 11:57 Dessallez a dit : #10

Imposture, imposture quand ça vous tient !

jeudi 15 août 2019 @ 07:24 Edouard a dit : #11

J'ai trouvé l’interview du 9 janvier : Le 8e duc de Doudeauville possède la double nationalité franco-suisse et parlait bien de son aïeul François. Bizarre ! A cette époque il était sorti de prison. la Chambre de l’Instruction de la Cour d’Appel avait prononcé un non-lieu total.

jeudi 15 août 2019 @ 10:10 Pierre de Cassignac a dit : #12

Armand de La Rochefoucauld n’est effectivement pas le descendant de François car celui-ci n'a pas eu de descendance.

Voir la preuve ici : https://wikimonde.com/article/Maison_de_La_Rochefoucauld

Extrait de l’article :

Branche dite des marquis de Montendre

Charles de La Rochefoucauld, marquis de Montendre. En 1627, il mena une compagnie de 100 gentilshommes au secours de l'île de Ré, attaquée par les Anglais. Il épousa en 1633 Renée Thévin.

Charles-louis de La Rochefoucauld (fils du précédent), marquis de Montendre, marié à Anne de Pithou (fille de Pierre Pithou, seigneur de Luyeres, conseiller au parlement de Paris).

Isaac Charles de La Rochefoucauld († 1702) (fils du précédent), comte de Montendre. Officier dans l'armée du roi, il servit au siège de Mayence, à la bataille de Fleurus, au siège de Mons, au siège de Barcelone. Il participa activement à la bataille de Crémone où il fut blessé. Il fut tué à la bataille de Luzzara le 15 août1702.

1. François de La Rochefoucauld (1672-1739) (frère du précédent) dit le marquis de Montendre. D’abord chanoine régulier en l’abbaye de Saint-Victor à Paris. Il s'engagea dans l'armée anglaise et servit avec distinction dans toutes les guerres des rois Guillaume III et Georges 1er. Il devint maître général de l'artillerie en Irlande en 1728 et le 4ème Field Marshal of Great Britain, feld-maréchal général de cavalerie des armées de Grande-Bretagne. Il épousa Marie-Anne von Spanheim (fille du baron Ezéchiel von Spanheim, ambassadeur de Prusse en Angleterre) dont il n'eut pas de postérité. Il est enterré à l’abbaye de Westminster.

2. Louis de La Rochefoucauld († 1742) (frère des précédents), marquis de Montendre. Capitaine de vaisseau en 1704, il fut ensuite capitaine-colonel des suisses de la garde du duc de Berry. Il épousa en 1710 Suzanne d'Argouges dont il n'eut pas de postérité.


Par ailleurs, concernant Armand de La Rochefoucauld, un article de « La Charente Libre » :

Armand de La Rochefoucauld : l’aristocratie de l’arnaque :

https://www.charentelibre.fr/2016/11/23/l-aristocratie-de-l-arnaque,3069716.php

jeudi 15 août 2019 @ 18:46 Synonyme a dit : #13

Le fief de Bessac en Vallet appartenait jadis à la famille de Flambart, actuellement le château abriterait celui qui fait l’objet de tant d’ironies…
Un arrogant vaniteux s'est fait berné diront certains !
Un peu de mémoire svp : Le départ de l'ancien maire et sa nomination comme premier magistrat n'avait-il pas fait grand bruit à Montendre ?
De ses déclarations les plus édifiantes nous en avons fréquemment plaisanté : << ... unique au monde... plus grand de France... >>
A tort, la population s'était prise à rêver avec lui de ses projets et maintenant quelques-uns constatent le déclin du bourg : Au suivant !

samedi 17 août 2019 @ 04:18 Durandal a dit : #14

Quelques gueux, habitués des smartphones fustigent de commentaires le flambeur, ils tambourinent si haut qu’à une lieue de-là, les vilains se pincent, puis s’interrogent : << La perspective de réussir un coup d'éclat l’avait-il grisé à ce point de ne pas demander la filiation de ce Duc ? >>

samedi 17 août 2019 @ 11:39 Synonyme a dit : #15

Dans cette << bassecour >>, le paon avance à petits pas, il traîne sa queue entre chapons et poulettes. Un badaud nous explique qu’elle fait tourner les têtes lorsqu'elle est déployée ! Il bombe le torse et ...
A défaut de particule notre paon a son blason !

samedi 17 août 2019 @ 18:20 suspend a dit : #16

Il n'est pas descendant et ne serait pas 8 ème duc ! Lisez Pierre-Marie Dioudonnat, "Le Simili-nobilaire français", 2002, page 305 : « Il est bien évident qu’Armand Charles François Marie de La Rochefoucauld (1902-1995), septième duc de Doudeauville, marié en 1957 à Esther Millicent Clarke, n’a pas transmis ses titres à son fils Armand Sosthène puisque celui-ci était né hors mariage à Lisbonne, le 23 décembre 1944, de Renée Clémentine Elisabeth Brandt. Pas plus qu’il n’a succédé à son père comme duc de Doudeauville, Armand Sosthène de La Rochefoucauld n’a pu réunir sur sa tête les autres titres de sa branche, duc de Bisaccia et duc d’Estrées. Si les La Rochefoucauld-Doudeauville sont donc éteints en ligne légitime, la maison de La Rochefoucauld, l’une des plus anciennes et des plus illustres de la chevalerie française, subsiste par ailleurs à travers de nombreuses branches. »

dimanche 18 août 2019 @ 10:32 Edouard a dit : #17

Pas possible ! Il ne serait pas huitième duc de Doudeauville, pas descendant de François de La Rochefoucauld !
Manquerait plus que ce François de La Rochefoucauld ne soit pas né à Montendre !
A-t-on réellement les preuves que François de La Rochefoucauld dit le marquis de Montendre, est né en septembre 1672 à Montendre ?
Sa famille était protestante, où trouve-t-on les actes ?
Le Cercle Généalogique Sud Saintonge possède-t-il des renseignements officiels ? Merci d'avance pour votre aide.

lundi 19 août 2019 @ 05:18 Dessallez a dit : #18

J 'ai lu qu 'à la cérémonie à Montendre avaient été invités, le très révérend John Hall, doyen de l’abbaye de Westminster, Dominique Bussereau, Claude Belot, l 'ancien sous-préfet Jean-Philippe Aurignac et de nombreuses autres personnes.
S'il s’avérait que François de La Rochefoucauld dit le marquis de Montendre, n’était pas né à Montendre, cette affaire deviendrait une autre imposture !

lundi 19 août 2019 @ 14:08 Michèle a dit : #19

L'acte de décès à Londres le 19 Août 1739, ou celui de son mariage à Londres le 2 Mai 1710 peuvent vous mentionner la date et le lieu de sa naissance. Il n’est pas impossible également qu’il soit né ailleurs qu’à Montendre car plusieurs récits nous apprennent que le château de Montendre était à cette période dans un tel mauvais état que le seigneur préférait coucher ailleurs. On peut penser qu’Anne de Pithou ait choisi un autre lieu pour accoucher. Pourquoi pas Montguyon, Agurré ou chez ses parents à elle.

mardi 20 août 2019 @ 16:07 Farinet a dit : #20

Les autorités montendraises et londoniennes avaient-elles dans leurs propres archives les originaux d'actes se rapportant à François de La Rochefoucauld, ou c’est Armand Sosthènes, le duc sorti de prison, qui a présenté ses actes ? J’ai le livre << On ne prête qu’aux riches >> qu'il a écrit. On y lit qu'il a été recherché par Interpol dans quatre-vingt-dix pays, sous plus de cent identités différentes, arrêté dix fois, évadé trois fois, blessé par balles deux fois, condamné à mort par contumace.

mercredi 21 août 2019 @ 04:52 Thérèze a dit : #21

Je pense que seuls des descendants d’autres branches, comme ceux de Marguerite de La Rochefoucauld « son père duc d'Estrées » , mariée en 1907 à François de Rochechouart-Mortemart pourraient vous aider dans vos recherches du lieu de naissance. Je serai étonnée que les autorités montendraises et londoniennes vous facilitent la tâche et encore plus de vous aider à démontrer qu’elles se sont fait berner

vendredi 23 août 2019 @ 04:00 julio a dit : #22

Le Point, 1er Oct 2015, par Clément PÉTREAULT : << En tant que duc de Doudeauville, il aime participer aux cérémonies qui célèbrent l’époque dorée de l’aristocratie européenne. Se faisant au passage un plaisir de chatouiller la République et ses représentants. Christian Fleury, ancien maire socialiste de Bonnétable (Sarthe), a fait les frais de ce goût pour les commémorations un brin théâtrales. Invité par La Rochefoucauld à une cérémonie en hommage à son grand-oncle Sosthène, l’édile blêmit en découvrant dans l’assemblée des monarchistes espagnols et des membres de l’association de défense de la mémoire de Philippe Pétain. Car c’est bien Pétain qui a décoré l’aviateur héroïque en épinglant sa propre Légion d’honneur sur le plastron de ce soldat modèle de la guerre de 14. « Cet Armand de La Rochefoucauld m’a baisé », s’est écrié le maire au sortir de la cérémonie. Et il n’était pas le premier à se faire avoir par ce personnage de roman. >>

vendredi 23 août 2019 @ 19:58 Odette a dit : #23

COUCOU veut savoir où Louis de La Rochefoucauld marquis de Montendre et Suzanne d'Argouges sont inhumés.
Je ne le sais toujours pas, mais au cimetière de Picpus à Paris 12 ème, plus précisément au cimetière des familles, seuls les descendants des victimes guillotinées et inhumées dans ce lieu, peuvent y être ensevelis. La sépulture des ancêtres de Armand Sosthène de La Rochefoucauld , votre 8 ème duc de Doudeauville, est visible sur le site : https://www.tombes-sepultures.com/crbst_756.html

samedi 24 août 2019 @ 06:44 Rando17 a dit : #24

Thérèze nous dit qu'elles se sont fait berner. Coïncidence, le village de Chez Bernet existe à Vallet ! Le nom de ce lieu-dit niché très près du château de votre messire flambeur ne doit pas avoir été donné par hasard.

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot pjbory ? : 

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés