LIBRE EXPRESSION SUR L'INFORMATION MUNICIPALE

Rédigé par Daniel Fradon - 08 octobre 2013

En période post-électorale, nos chers élus s’interrogent sur les résultats du scrutin : un taux record en faveur de l’abstentionnisme est analysé comme un désintérêt vis à vis de la politique, de la chose publique…

Ils sont nombreux à claironner un manque de citoyenneté, mais que font-ils réellement pour réveiller l’intérêt de la chose publique ?

A six mois des élections municipales, paraît-il qu’à Montendre commune de plus de 1000 habitants, l’élection des élus se fera à la proportionnelle : L’avez-vous appris par le bulletin municipal ?

Dans ce journal d’information, de nombreux articles flatteurs témoignent d’une vie associative montendraise bien vivante ! Ne confondons pas les activités associatives et leurs réussites avec la gestion des affaires communales conduite par la majorité Montendraise ( entretien de la voirie, trottoirs et fossés, développement économique, etc…).

Dans ce journal d’information, il n’existe pas une colonne ouverte à la libre expression réservée aux élus de la minorité, mais sans entrer déjà en campagne électorale, voilà quelques questions que se posent les Montendrais sur les prochaines élections municipales :

Les candidats des sections de Montendre, de Chardes et de Vallet se présentaient habituellement par section de vote. Les électeurs de chaque section électorale étaient sollicités par une ou plusieurs listes de candidats limitées au nombre respectif d’élus accordé à chacune des sections de vote .

* Soit cette liste de candidats était présentée comme l’une des parties comprises dans une liste générale totalisant le nombre d’élus accordé à la commune de Montendre-Chardes-Vallet ,

* soit cette liste de candidats était présentée comme étant indépendante de toutes autres listes présentées sur les autres sections de la commune.

1°/ La présentation de listes indépendantes par section est-elle autorisée ?

2°/ Comment calcule-t-on le pourcentage accordé à chacun des candidats sur chaque section ?

3°/ Qui connaît la bonne réponse et la source de sa réponse ?

 

 

Daniel Fradon

Classé dans : Articles les plus lus, Montendre - Mots clés : aucun

12 commentaires

mercredi 09 octobre 2013 @ 08:09 Louis Dhorre a dit : #1

On sait depuis longtemps qu'il a placé ses petites mains un peu partout.
Le monde associatif n’y a pas échappé, d’autant que le rusé a bien compris que le fond d’électeurs est conséquent. Tout le monde ne se fera pas avoir, les gens ne sont pas naïfs à ce point et n’ouvriront pas le bec pour se faire prendre !
Le corbeau et le renard des temps modernes :
votre réussite m’émerveille,
il n’y a rien de plus beau,
elle me sort de mon sommeil,
je vous lustre le jabot,
comblé de tant de considérations,
par ces lignes je suis certain,
monde associatif aux élections :
laissez tomber le bon bulletin !
Louis DHORRE

mercredi 09 octobre 2013 @ 17:10 Antonin a dit : #2

Le premier acte citoyen est de s'informer pour connaître la vérité.
Cette information ne doit pas s’arrêter à celle préparée, rédigée et propagée par ceux qui gouvernent seuls.
Le bulletin municipal n’est souvent qu’un condensé de mise en valeur du travail des élus majoritaires.
La publication officielle au service et à l’attention du citoyen est visible au panneau d’affichage ou dans le registre des délibérations.
C’est là que le citoyen prend connaissance des décisions du conseil municipal et des lois dont l’organisation des élections. Pour les lois nouvelles vous pouvez questionner le député de votre circonscription.

mercredi 09 octobre 2013 @ 17:21 D. Fradon a dit : #3

Pour répondre à Antonin,

Il n’y a rien le mercredi 9 concernant ce sujet au panneau d’affichage situé dans la cour intérieure de la mairie, cour ouverte aux heures d’ouverture de la mairie. D’autre part, la municipalité Montendraise n’est pas à la pointe de l’information sur son site de la toile : On accède au dernier bulletin municipal, daté de 2012…

Non, elle ne sera pas étoilée première commune de France à la mise en ligne, dans les délais légaux, de sa dernière réunion du conseil municipal puisque cette possibilité n’existe toujours pas.

Petite précision au niveau de l’information : l’ordre du jour des réunions de conseil municipal est affiché dans le délai légal minimum : Pourquoi le Maire n’accorde-t-il pas plus de temps, préalablement aux réunions, à tous les habitants, à tous les conseillers, sachant que nombre de sujets ne sont pas traités en commissions ?

Le compte-rendu de la réunion du conseil municipal du 8 juillet 2013 a été affiché 52 jours après la date du 12 rendant exécutoire les décisions municipales prises.

Il résulte que le délai de 2 mois accordé au citoyen pour d’éventuelles contestations est réduit à 10 jours…

Sur cet affichage très tardif, le Maire, responsable de l’administration communale, a été interpellé par les conseillers de l’opposition : sa défense a consisté à reporter la faute aux services administratifs. Chacun appréciera.

Le Maire fixe l’ordre du jour de la réunion de conseil : Pourquoi certains points importants n’y sont pas inscrits : ces points sont traités en urgence en questions diverses. Si certains conseillers sont dans la confidence, d’autres ne le sont pas et doivent donc voter sans avoir préalablement étudié le sujet.

Il ne faut pas sortir de l’ENA pour comprendre !

M. LOIZAUD à dit "la démocratie participative à MONTENDRE n’est qu’un slogan électoral du Maire ! "

mercredi 09 octobre 2013 @ 17:23 Denise a dit : #4

Les élus municipaux sont chargés de gérer la commune. Ils doivent représenter le plus exactement possible les désirs et les opinions des électeurs auprès du conseil municipal. Pour ce faire, ils doivent se tenir au courant des préoccupations et des projets des électeurs et les consulter au besoin.

Des municipalités, soucieuses d’élargir le débat et de faire vivre la démocratie, ont associé la population en créant des commissions extra municipales qu’ils font fonctionner durablement. D’autres, à l’inverse, monopolisent et traînent les pieds; Mais, droit dans les yeux, vous clameront qu’ils sont des hommes de progrès et de tolérance.

Plusieurs mandatures ont démontré qu’ils ne partageaient le secret des projets, ou des affaires communales, qu’avec ceux qui les soutenaient,... ou qu’ils soutiennent puisque la pépinière d’entreprise et le futur labyrinthe sont porté par la Communauté de Communes.

Pas facile de trouver les bonnes voies pour celui qui veut nous faire tourner dans un labyrinthe.

Dans leur gouvernance, ils ignorent les généreux abstentionnistes qui avaient contribué à les faire élire, ils restent sourds aux propositions des élus de l’autre liste qui représentent un nombre important d’électeurs, alors qu’ils sont désireux de s’informer et de s’investir.
Cette municipalité ne connaît pas la concertation : Est-ce l’exemplarité ?

jeudi 24 octobre 2013 @ 15:24 René T. a dit : #5

J'ai pris connaissance d'une fiche du Préfet de l'Ardèche . Cette fiche informe que les lois organique et ordinaire n° 2013-402 et 2013-403 du 17 mai 2013 ont réformés les élections des conseillers départementaux, municipaux et communautaires.
La loi supprime les sections électorales des communes de moins de 20 000 habitants, y compris celles correspondant à des communes associées ;
Vous trouverez cette fiche au lien suivant : http://www.ardeche.gouv.fr/IMG/pdf/circulaires_municipales_2014_cle5b545b.pdf
Votre commune n’atteint pas le seuil des 20 000 habitants et les sections électorales seront supprimées, les électeurs ne voteront plus, je crois savoir à Chardes pour élire deux conseillers, à Vallet pour élire deux conseillers, à Montendre pour élire dix-neuf conseillers, mais l’ensemble des électeurs des 3 sections votera pour une liste entière : 23 actuellement.

mercredi 18 décembre 2013 @ 23:51 Pépé a dit : #6

Je crois que votre article du 8 octobre a porté ses fruits : vous avez été entendu.
Dans son dernier bulletin municipal, la municipalité montendraise a informé ses habitants du changement du mode de scrutin : "Les listes comprennent autant de noms de candidats que de sièges à pourvoir. Vous ne pouvez plus ni rayer, ni ajouter de noms, sinon votre bulletin sera nul"
Elle a annoncé que la loi supprimait le sectionnement électoral : "Lors des prochaines élections municipales, l’ensemble des électeurs de Montendre, Chardes et Vallet votera pour 23 conseillers municipaux"
Malgré tout, on ignore encore si la loi supprimant ce sectionnement électoral a supprimé l’obligation de désigner le futur Maire Délégué parmi les élus issus de la commune associée . Cette modification de la loi tant vers la fusion de la commune associée : qui n’a plus ses représentants, est voué à disparaître.
Nous avons retenu, dans la presse locale, qu’une liste d’opposition à Bernard Lalande serait conduite par la conseillère sortante, Marie GRUEL.

vendredi 27 décembre 2013 @ 11:23 Tonton Flingueur a dit : #7

Liste Lalande aux municipales 2014
Heureusement qu'à présent, on ne pourra plus rayer de noms sur les listes des élections municipales !!! Le Grand Chef, et Madame la Ministre de la Culture locale, tous deux régulièrement en queue de liste au nombre de voix obtenues après les résultats aux dernières élections, auraient certainement retrouvé ces places pas très flatteuses. A présent, allez savoir ??? Mystère et boule de résine de pin !!!
Et puis, d'autres noms surprennent !!! Voilà-t-y pas qu'à présent, à Montendre, on se présente en famille !!! Tantôt entre conjoints, tantôt Papa et Fiston !!! Faut bien se caser un peu !!! Quand même, on image pas qu'il y ait autant d'avantages que ça à être élu à Montendre !!!
Y'en a, des méchants qu'on connaît bien (mieux vaut pas citer de noms ici dans la cagouille !!!) qui vont dire que VINGT ANS, ça suffit, surtout que le Parti de Qui-vous-Savez prétend vouloir interdire le cumul des mandats. Les forts en histoire parleront des Calendes Grecques !!!
Mais bon sang de bonsoir, qu'est-ce qu'ils ont tous et toutes à vouloir s'accrocher comme ça au pouvoir, comme des - - - - - -??? (mot "censuré" par la cagouille) Ca paye bien, ou quoi ???
(La cagouille rappelle qu'elle ne peut pas publier certaines formulations)

samedi 28 décembre 2013 @ 20:14 René a dit : #8

Avec ce NOUVEAU MODE DE SCRUTIN à MONTENDRE CHARDES VALLET et 23 candidats, il faudra que la liste obtienne un nombre de voix suffisant pour obtenir la majorité : 12 élus.
Les 12 premiers placés dans l’ordre de présentation de chaque liste soumise aux prochaines municipales à Montendre seront les décideurs de demain. Parmi ceux-ci se trouveront le Maire, les adjoints, les Maires-délégués. On s’aperçoit, sur la liste conduite par B. Lalande, que les 2 anciens élus de CHARDES et une nouvelle candidate pour VALLET ont été placés dans ces 12 . Autrement dit, si le nouveau vote à la proportionnelle permet à M. LALANDE d’obtenir une majorité, avec seulement 12 élus, VALLET ne sera représenté que par un seul élu ! Ce choix délibéré n’est-il pas UN CALCUL POLITIQUE pour inviter l’électeur à ces élections municipales de Vallet à voter liste entière ? Ce choix ne semble pas équitable vis-à-vis des électeurs Montendrais. N’aurait-il pas été plus équitable, pour chacune des communes associées de ne placer qu’un seul élu en position favorable ? En plus des 2 anciens élus se trouvent d’autres candidats à CHARDES. Manque-t-on de nouveaux candidats pour représenter le secteur de Montendre ?
Avec les FERVENTS ET INCONDITIONNELS du parti socialiste, ce n’est peut-être pas facile de trouver 19 personnes pour cautionner la politique actuelle ! (municipale, cantonale, nationale)

dimanche 29 décembre 2013 @ 15:58 Jacqueline a dit : #9

Je crois que beaucoup de personnes sont dégoûtées de la politique. Elles se sentent trahies par ce PS : comme un seul homme elle a voté pour cette loi sur les retraite !!!
Dans un journal du 20 de ce mois relatant le découpage électoral des futures cantonales, M. Lalande, Maire et Conseiller Général Socialiste, déclarait que les Charentais-Maritimes demandaient à leurs élus de consacrer leur énergie à autre chose que des querelles partisanes. Il poursuivait en précisant qu’il avait déserté le parti de la mémoire courte ! L’occasion est trop belle aujourd’hui pour relever ses propos et lui répondre que, nous électeurs, nous nous souvenons de 2010, le parti socialiste était présent dans toutes les manifestations qui défendaient la retraite à 60 ans à taux plein avec les huit syndicats du pays. Il s’opposait dans son « projet » comme dans le programme du candidat à la présidentielle au report de l’âge légal et à l’allongement du nombre d’annuités. Or, la nouvelle loi sur les retraites votée en cette fin d’année est un reniement complet, une trahison envers des millions de salariés qui ont lutté deux décennies avec le PS et voté pour lui.
Chaque jour nous découvrons que ce parti « socialiste » n’a rien d’un parti de gauche. Il suffit de regarder la sociologie des dirigeants et des représentants du parti dit socialiste pour s’en rendre compte. La gauche socialiste ou son aile gauche ( à ne pas confondre avec le Front de Gauche ) n’a pas empêché ce recul social immense qui va plonger des millions de retraités dans la misère et dégrader la situation économique du pays, par une austérité durable. Il faut leur donner une leçon : Je ne voterai plus pour eux à quelques niveaux que ce soit, y compris aux municipales ! Selon les listes en présence restera le vote blanc !

lundi 30 décembre 2013 @ 11:54 LAURE a dit : #10

Réfléchissez à 2 fois avant de voter blanc car il n’aura pas le pouvoir d’influencer le scrutin à ces municipales puisque la majorité du PS l’a prévu mais…, seulement après ces élections! «Vous préférez que les électeurs les plus contestataires, les plus désespérés par votre politique portent leurs suffrages vers des votes extrémistes, et non pas vers le vote blanc, pour favoriser les triangulaires », a lancé aux socialistes l’UMP Guillaume Larrivé.
De toutes les façons, le vote blanc fera l’objet d’un comptage spécifique. On connaitra trois données à l’issue du vote : la proportion de suffrages exprimés, la proportion de votes blancs et la proportion de bulletins nuls, sans que cela ait une incidence sur les règles de calcul de la majorité absolue.
L’adoption de cette loi représente une (petite) avancée. Le député de Seine-Maritime, Guillaume Bachelay, fabusien, ex-conseiller politique de Martine Aubry et désormais numéro deux du PS estimait, lui qu’il s’agissait « d’une conquête civique (…) L’élection est faite pour que les électeurs s’expriment avant d’être faite pour celles et ceux qu’elle désigne. »

vendredi 03 janvier 2014 @ 07:59 michel a dit : #11

Quand est-il des listes d'opposition

samedi 04 janvier 2014 @ 05:40 Jacqueline a dit : #12

Décidément le PS veut nous obliger à ne pas mettre un bulletin blanc dans l’enveloppe. Je comprends que le vote blanc, tel qu'il est défini, ne sert à rien. Il aurait dut être comptabilisé dans les suffrages exprimés et reconnu comme l’expression d’électeurs ne désirant pas voter pour une liste entière en raison d’un programme qui ne correspond pas à leurs attentes ou de la présence incongrue de certaines personnes composant une liste. C’était une façon de faire comprendre aux candidats en présence que nous voulions autre chose aux commandes !
Les règles de calcul de la majorité absolue s’effectuant sur les suffrages exprimés, le législateur préfère nous conduire à voter pour une autre liste ! Ainsi soit-il. L’électeur mécontent ne peut sanctionner les gouvernants qu’en votant, par défaut, pour l’une des autres listes en présence.
A Montendre, où Lalande est connu pour soutenir cette politique du PS et conduit une liste aux municipales, les électeurs contestataires, désespérés par la politique du PS ne porteront pas leurs suffrages vers des votes extrémistes contrairement aux autres élections à venir, par contre ils savent lequel des bulletins ils devront choisir pour sanctionner tant de trahisons sociales ! Sans raturer ce bulletin, ils feront leur devoir de citoyen !

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot vqlgxb ? : 

Derniers articles

Derniers commentaires

Catégories

Archives

Mots clés