QUESTIONS A PROPOS D'UN VIRUS

Rédigé par JP Négrel - 24 mars 2020

 

- o - o - o -

 

Les informations concernant les inévitables et très importantes conséquences sanitaires, humaines, économiques, politiques, sociales , sociétales, de la pandémie actuelle sont très nombreuses.

Cependant, on relève certaines contradictions ou incohérences pas forcément anodines parmi certaines déclarations venant de «milieux autorisés» . Par exemple, on peut en citer deux ici même .

 

 

- o – o – o -

 

On nous dit  …

 

 

 

LES MASQUES  ?

 

 

Si vous n’êtes pas contaminé(e) , inutile d’en porter !

 

Ah bon ?

 

Mis à part les vecteurs habituels de diffusion que sont les postillons, on sait avec certitude depuis 2010, que les virus sont transportés par les poussières atmosphériques , ceci venant d’être confirmé par une étude de l’Université de Bologne.

Certains observateurs mettent au conditionnel les résultats de ces études, mais celles-ci semblent présenter un caractère authentique et logique

 

lire ici

 

lire également ici

 

et une dernière étude

 

 

 

Pourtant , c’est d’une manière péremptoire qu’un médecin très médiatisé , a annoncé lors d’un débat à la télévision que le coronavirus  n’est pas « aéro-transportable » ! Et d’ajouter d’une manière définitive que « le port du masque ne sert à rien si l’on n’est pas contaminé » !

Cette déclaration n’est-elle pas opportune du fait de l’absence de stocks de masques suffisants  en France au moment ou elle est formulée ?

 

Question impertinente : pourquoi dans ces conditions, le président de notre souffrante République s’est-il avancé masqué à Mulhouse ?

 

 

Quoi qu’il en soit, on constate que ce discours officiel a évolué, et on constate également que chaque fois qu’il est possible de s’en procurer un, chacun, chacune porte prudemment un masque à l’extérieur.

 

On nous dit :

 

La durée d’utilisation d’un masque est limitée à 4 heures . Au-delà , on le jette !

 

 

Ah bon ?

 

Très gênant en cas de pénurie de masques !

Question : cet alcool capable de détruire les virus sur les mains , n’est-il donc pas capable du même effet sur un masque contaminé ? N’est-il donc pas possible d’effectuer un bain ou une pulvérisation d’alcool sur un masque soupçonné d’être contaminé ? Avec bien évidemment les précautions habituelles concernant l’inflammabilité de l’alcool.

 

Par l’intermédiaire d’une proche connaissance, la question a été posée par l’auteur de cet article à une célèbre virologue . Sa réponse : 

 

«Très bonne idée. D’ailleurs ceci est pratiqué par certain personnels médicaux notamment hospitaliers   

 

 

LE GEL HYDRO-ALCOOLIQUE

 

 

On nous dit :

 

hou-la-la , c’est très compliqué à préparer ! Il vaut mieux laisser ça à des spécialistes !

 

Ah bon ?

 

De quoi est composé ce gel ? Voici la liste de ses composants :

- alcool à 95° ou 90° (ne pas descendre au-dessous de 70°)

- glycérine

- eau oxygénée

- eau distillée ou bouillie

 

cette composition fournie par l’OMS ,est diffusée sur internet par de nombreux sites

 

voir par exemple ici

 

Hormis les précautions habituelles concernant la manipulation de l’alcool qui reste un liquide inflammable, cette préparation ne présente pas vraiment de risques.

(La glycérine n’est pas, fort heureusement, de la nitro- plus connue sous l’abréviation TNT !)

Il reste à pouvoir se procurer ces ingrédients en pharmacie...Pas forcément disponibles…

 

Une amie infirmière à la retraite nous a confié qu’autrefois, elle et ses collègues utilisaient de l’alcool à 90° pour se désinfecter les mains. Ceci devait être un peu plus brutal pour la peau qu’un gel hydro-alcoolique adouci par la présence de glycérine.

 

- o - o - o -

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Démocratie, Politique, Santé - Mots clés : aucun

11 commentaires

dimanche 05 avril 2020 @ 09:30 Saintongeais atterré a dit : #1

Bravo cagouille !
Pour les masques, tu avais vu juste !

lundi 06 avril 2020 @ 09:03 Lenaïf a dit : #2

Vous allez voir, dès que les stocks seront reconstitués, le port en sera obligatoire !
On avait l'habitude avec les politiques de les entendre causer sur pas mal de choses, dire tout et son contraire selon la direction du vent, mais voilà que la communauté scientifique a des points de vue différents pour éradiquer ce virus. Sur les chaînes d'informations, nous sommes témoins de leurs tâtonnements et de leurs incertitudes en direct.

lundi 27 avril 2020 @ 04:44 Misauran a dit : #3

Le quotidien Ouest –France rapporte que les syndicats CGT, SUD, FSU et CNT de l’Inspection du travail vont saisir l’Organisation internationale du travail : ils dénoncent des entraves à leur mission de la part du ministère du Travail, qui culminent selon eux avec la mise à pied mercredi d’un inspecteur de La Marne. Ces syndicats ont fait état le 16 avril, de plusieurs dizaines de témoignages d’inspecteurs du travail dissuadés ou empêchés de se rendre sur des sites d’entreprise par leur hiérarchie depuis le début de la crise du Covid-19.

vendredi 01 mai 2020 @ 05:59 Daniel a dit : #4

Un bandeau sur les yeux, nous ne voulions pas voir les pollens et les poussières tourbillonnant dans notre environnement, nous ne voulions pas voir les résultats des analyses de l’air ambiant qui démontrent l’existence de nombreux polluants gazeux rejetés par nos industries et nos moyens de transport.
Un masque sur le nez, nous ne voulons pas inspirer un certain virus transporté par de micro gouttelettes qui nous mettrait en péril avec une partie de l'humanité. L’imaginaire des grands aura sauvé son système économique et sa finance grâce à ce moyen matériel listé dans les gestes barrières.
Demain, nous achèterons toutes et tous, toutes taxes comprises, notre masque, ou un tiers nous le fournira.
Que ce soit l’argent des impôts, de la sécu, de la caisse de retraite, de la recette de l'entreprise ou celui des dons privés, c’est encore le nôtre, celui de ceux qui travaillent !
Un bâillon sur la bouche nous constatons et acceptons que désormais l'air respiré ne soit plus gratis 24 heures sur 24 !
Le progrès qui bénéficie à tous, pas toujours dans les mêmes proportions, va-t-il créer encore des inégalités entre ceux qui pourront se payer un masque et ceux qui ne le pourront pas ? Qui est le pollueur ? Qui est-il le payeur ?

vendredi 01 mai 2020 @ 07:40 C. Guiraud a dit : #5

MACRON S’EST AVANCÉ MASQUÉ à Mulhouse (et ailleurs), au moment où on nous disait (notamment le médiatique Michel Cymès...) qu’il était INUTILE de porter un masque si on n’était pas contaminé !

MAIS n’est-ce point une spécialité de nos politicards , très souvent, « DE S’AVANCER MASQUÉ » ?

vendredi 01 mai 2020 @ 10:41 Linette a dit : #6

Mais oui, vous avez vu juste, toutes taxes comprises ! Qui a soulevé une exonération de TVA sur ce produit de première nécessité ? Ce serait bon de le savoir ! On est vraiment des vaches à lait !

vendredi 01 mai 2020 @ 11:03 Pleingaz a dit : #7

Le port du masque obligatoire et la promiscuité dans les transports en commun seront autant de raisons pour prendre sa bonne voiture pour aller au boulot... Le prix du baril a baissé ! Faudra-t-il mettre le masque à la sortie du pot d'échappement pour éviter les postillons de fumée ?

samedi 02 mai 2020 @ 08:31 Kader a dit : #8

Les masques importés de Chine ne supportent ni douane, ni TVA. Mais les masques fabriqués en France, eux, sont taxés à 5,5 % car l'union européenne interdit la non taxation.

samedi 02 mai 2020 @ 08:44 Pépé a dit : #9

Y en a qui sont patients sans être malades, selon le quotidien Sud-Ouest << les Ordres des professions de santé se sont offusqués dans un texte cinglant du nombre "sidérant" de masques annoncés à la vente par la grande distribution, quand ils ont cruellement manqué aux soignants et aux patients les plus fragiles, réclamant des comptes à ces enseignes dans un communiqué commun.>>

lundi 04 mai 2020 @ 07:00 Barbiche a dit : #10

Jérôme Salomon était en 2013 le conseiller de la ministre Marisol Touraine quand le déstockage des masques a commencé. Il est le Directeur Général de la Santé depuis le 8 janvier 2018.
Marisol Touraine est depuis 2009 membre du club Avenir de la Santé financé par le très puissant laboratoire GlaxoSmithKline, quand elle devient ministre de la Santé le 16 mai 2012.

mercredi 10 juin 2020 @ 18:28 Calculos a dit : #11

Je ne comprends pas pourquoi les médias annoncent et classent le nombre de décès par pays... Il serait plus juste de mettre en rapport le nombre de décès avec la population globale du pays. Encore une forme d'intox ?

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot ssofyh ? : 

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés