MOUVEMENT SOCIAL DU 9 OCTOBRE 2018

Rédigé par Pierre - 02 octobre 2018


 

 

 

C’est le moment !

 

Affirmons nos

 

revendications

 

  • Hausse des salaires et

  •  

  • des pensions,

  •  

  • Défense des emplois,

  •  

  • de la Sécu et des

  •  

  • retraites

 

 

Grève le 9

 

 

octobre

 

 

 

Alors qu’il y a explosion des dividendes

versés aux actionnaires :

 

  • +13% de hausse au niveau mondial au 2ème trimestre

  • (soit 493 milliards de dollars)

  •  

  • + 23% de hausse en France au 2ème trimestre

  • (soit 50,9 milliards d’€).

 

Le Premier Ministre annonce de nouveaux cadeaux fiscaux (CICE, CIR…) pour les actionnaires, les patrons et les banquiers, qui touchent pourtant déjà « un pognon de dingue ».

 

Pour les salariés, les retraités, les chômeurs, les jeunes et les familles populaires le gouvernement dicte une avalanche de mesures antisociales et d’appauvrissement :

 

  • Gel des pensions et des prestations sociales, alors que l’inflation repart.

  • Projet de baisse très forte des allocations chômage.

  • Attaque contre la sécu et l’accès aux soins, au point d’envisager de supprimer les revenus pendant les arrêts de travail.

  • Destruction d’emplois, fermetures et privatisation dans les services publics (CAP 22).

  • Destruction d’emplois, restructurations, dans l’industrie et des secteurs tels le commerce.

  • Barrages contre le droit aux études et l’accès à l’Université pour les jeunes.

 

Et le gouvernement Macron-Philippe, bien que discrédité, annonce un projet de loi pour imposer un « régime Universel de retraite par points ». Un ex premier Ministre expliquait : « Le système par point, en réalité, permet une chose qu’aucun homme politique n’avoue : baisser chaque année la valeur des points et diminuer le niveau des pensions » (déclaration de Fillon en 2016 devant les patrons).

 

Le régime universel voulu par le gouvernement mettrait fin aux 42 régimes de retraite existants. Ce serait une individualisation ouvrant la voie à la capitalisation. Tous les salariés du public et du privé seraient perdants. Le gouvernement Philippe dévoilera le projet de loi devant les syndicats début octobre.

 

L’heure est à la défense de toutes les conquêtes sociales, de tous les droits élémentaires aujourd’hui menacés. L'heure est à l’unité pour les revendications concernant les salaires, les emplois, et la protection sociale. La CGT, FO, FSU, l’UNEF et l’UNL, appellent à faire du 9 octobre prochain une puissante journée de mobilisation nationale et de grève interprofessionnelle, étudiante et lycéenne.

En Charente-Maritime, la CGT, FO, FSU, UNEF, UNL appellent à préparer la GRÈVE et la mobilisation le 9 octobre, en organisant des diffusions auprès des salariés, des jeunes et de la population, en tenant des assemblées et des réunions d’information dans les entreprises et les services pour alerter sur les mesures en préparation, à discuter des revendications et des moyens d’agir le 9 octobre et au-delà si Macron et Philippe ne reculent pas.

 

Mardi 9

 

 

octobre

 

Tous en GRÈVE pour les

 

revendications :

 

  • Maintien des régimes de retraites : régime général, régimes spéciaux, régimes complémentaires, du Code des pensions civiles et militaires. NON au régime universel de retraite par points.

  • Augmentation générale des pensions, des prestations sociales et des salaires. Non à l’augmentation de la CSG, notamment pour les retraités.

  • Défense de la Sécurité sociale, défense de tous les droits tels l’arrêt maladie couvert par la Sécu. Non au basculement de la cotisation vers l’impôt CSG.

  • Défense et développement des services publics. Arrêt des fermetures, des privatisations et des suppressions de postes donc Retrait des mesures du plan Action Publique 2022.

  • Libre accès des bacheliers à l’université dans la filière de leur choix, abandon de Parcoursup.

  • Maintien des droits ouverts pour les chômeurs, et de la gestion paritaire de l’assurance chômage.

  • Défense des conventions collectives, de la hiérarchie des normes et des CHSCT, abrogation des lois Rebsamen, El Khomri, et des ordonnances Macron.

  • Retrait du pacte ferroviaire qui détruit le statut des cheminots et prépare la privatisation en remettant en cause un service public ferroviaire de qualité.

  • Non aux licenciements et aux suppressions de postes, maintien de tous les sites industriels, tertiaires et publics.

  • Arrêt de toutes les poursuites patronales et judiciaires contre les syndicalistes, les salariés et les jeunes.

 

 

LE 9 OCTOBRE

 

GRÈVES ET

 

MANIFESTATIONS

 

LA ROCHELLE 10 H 30

Place de Verdun

 

SAINTES 10 H 30

Palais de Justice

 

ROCHEFORT 10 H 30

Place Colbert

Classé dans : Social - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot slfg ? : 

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés