LINKY: LETTRE AUX MAIRES

Rédigé par Collectif citoyen - 04 mai 2018

 

Courrier adressé aux Maires de la Communauté des Communes de la Haute Saintonge par le Collectif anti-Linky de Jonzac

 

- o - o - o -

 

Madame ou Monsieur le Maire

 

Depuis quelques temps circulent des courriers et des mails annonçant pour 2020 dans notre région, l’installation de compteurs LINKY.

 

Comme vous le savez, ces compteurs dits "intelligents" sont sensés remplacer les compteurs bleus dont la plupart sont encore en état de marche.

Face à cette démarche d’Enedis, présentée comme évidente et obligatoire, nous souhaitons attirer votre attention sur l’inquiétude grandissante de vos administrés.

Ceux-ci s’interrogent en effet sur la place qui leur est réservée dans l’organisation de leur vie quotidienne et en particulier privée, en l’absence d’informations et de consultation démocratique préalable à l’installation de ces compteurs Linky.

Ils s’interrogent sur la capacité ou l’incapacité de leurs élus de les protéger et de leur assurer des conditions de vie en accord avec le maintien de leur santé

Rassemblés en collectif depuis environ un an, nous avons cherché des renseignements auprès d’Enedis et de diverses associations citoyennes ou écologiques.

Comme le compteur bleu, le compteur Linky mesure la consommation en électricité de chaque usager.

 

L’élément nouveau, c’est que le compteur Linky est à la fois compteur et capteur, récepteur et émetteur de données.

Il permet ainsi le recueil automatique et la transmission très précise à Enedis de données personnelles concernant les habitudes de vie de vos concitoyens. Pour assurer cette transmission, Linky utilise le CPL (courant porteur en ligne), générateur d’ondes électromagnétiques dont l’innocuité en matière de santé n’est pas démontrée. L’ANSES en dénonce le risque et insiste sur la nécessité d’études complémentaires.

Il apparaît d’ailleurs, là où le Linky est déjà installé, des plaintes dans la population,qui dessinent une sorte de syndrome clinique : l’hyper-électro-sensibilité, ne concernant pour l’instant qu’une partie de la population.

 

D’autre part il semblerait que cette nouvelle technologie entraîne un surcoût de facturation à l’usager : En effet la collectivité nationale devra assurer pendant des années le remboursement de la mise en place de ces nouveaux compteurs. Elle devra aussi compter avec le nouveau comptage de consommation engendré par Linky ; les unités de mesure changent, le compteur lui-même a sa propre consommation d’électricité qui s ‘ajoute à celle de l’usager (les anciens compteurs ne consommaient rien), enfin Linky disjonctant facilement il faut rehausser les puissances ce qui enfle le prix des contrats.

Au total une majoration des factures d’environ 25 à 30%.

.

Nous avons ainsi pris conscience de trois problèmes :

1/ le coût énorme de cette opération, un grand gaspillage pour le pays, une rentabilité exclusivement profitable à Enedis et un surcoût certain des factures des particuliers.

2/ une attitude très offensive d’Enedis, imposant son nouveau compteur Big Data et favorisant ainsi la prise de renseignements : une intrusion donc, dans la vie des citoyens. Tout cela sans information, sans concertation.

3/ une attitude si offensive de la part d’Enedis et si permissive de la part des institutions de ce pays, qu’elle place avant toute chose le profit d’Enedis, et oublie tout principe de précaution – vis à vis des méfaits possibles du Linky susceptible de provoquer de réelles pathologies dont les Hyper-Electro –Sensibles seraient les révélateurs avancés.

 

Afin de partager nos questionnements, nous avons rejoint d’autres collectifs citoyens spontanés et organisé des réunions avec la population : à notre étonnement elles ont été bien fréquentées.

Cela renforce l’impression d’une inquiétude assez générale et nous incite à poursuivre ce type d’échanges.

Il nous semble nécessaire que vous y preniez place en tant que représentant et élu de vos concitoyens.

 

En espérant avoir suscité votre intérêt et votre compréhension, nous vous prions d’agréer Madame ou Monsieur Le Maire, l’expression de notre considération.

 

Pour le collectif Anti-Linky de Jonzac

 

Henri sandillon

 

 

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Environnement, Démocratie, Consommation, Santé, citoyenneté, Charente-Maritime, LINKY - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot keva ? : 

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés