TERRES D'OISEAUX...TERRE D'ABEILLES DU MARAIS...TERRES D'AMITIE

Rédigé par JP Négrel - 19 février 2018

- o – o – o -

 

Braud-et-Saint-Louis...Port  des Callonges...Pour y parvenir, une belle longue route étroite,dégagée, rectiligne. Passage obligé, presque initiatique. Une route tranquille, bucolique à souhait dans le vent de l'estuaire portant le chant des oiseaux . Route baptisée avenue,le long de laquelle mieux vaut ne pas dévier de sa trajectoire si l'on ne souhaite pas rejoindre le domaine très humide des échassiers alentours .Il s'y ébattent en toute liberté au milieu des sereines vaguelettes du marais. N'allons pas troubler ce havre de paix dédié aux oiseaux par une brutale, mécanique , bien qu'involontaire intrusion ...

 

- o – o – o -

 

 

 

Nous arrivons ainsi en ce lieu idéal dédié à la nature, proche du petit port hérissé des mâts d'embarcations tentées par l'aventure maritime. En ce lieu, chaque année, il est vrai, se fête le retour du printemps. Mais pas seulement. Car s'y retrouvent parmi d'autres amis, les amoureux des arbres. Pas n'importe quels arbres. Les fruitiers porteurs de couleurs, de saveurs et d'arômes qui flattent de saines gourmandises. Voici nos amis greffeurs qui greffent et greffent encore, soucieux de perpétuer et disséminer ces espèces fruitières patrimoniales qu'il est bon de préserver. Ils célèbrent ainsi de précieuses fiançailles végétales, préludes à de futures et fécondes unions arboricoles. Et puis voici cet étonnant sculpteur qui d'un bloc de bois brut fait jaillir un oiseau. Et tous les autres amis , ravis du spectacle et réunis tout autour. Gentes dames et beaux messieurs, comme l'on disait autrefois. Un tantinet gourmands, peut-être, mais pourquoi pas gourmets ? Jardiniers certainement, toujours disposés sans jamais se lasser, à sans cesse planter et replanter les jeunes arbres greffés afin de sauvegarder la diversité fruitière.

 

- o – o – o -

 

 

 

 

Et puis voici qu'apparaissent également d'étranges personnages parés d'accoutrements immaculés , chapeautés de grillages surprenants mais prudemment ajoutés. On les reconnaît bien vite. Car à bonne distance, se trouvent les ruches bourdonnantes dont prennent bien soin ces amoureux de nos amies les abeilles. Ouvrières infatigables, indispensables pollinisatrices, sans lesquelles nuls fruits n'apparaîtraient sur nos arbres fruitiers . Ouvrières choyées par nos apiculteurs qui en connaissent un rayon. Et qui n'hésitent pas à chercher la petite bête lorsqu'elle s'égare en essaimant au hasard dans la nature, Afin de lui offrir un gîte sûr au sein de la ruche. Car qui connaît ses essaims, les honore ! Essaims parfois si dispersés que nos apiculteurs ne savent plus à quel essaim se vouer !

 

Et tout se termine par un petit « en-cas » entre amis,fort bien garni, pour lequel chacune et chacun a pris bien soin d'apporter pâtisseries et petits plats « maison », afin de participer, à la faveur de ces amicales agapes, à régaler l'assemblée . Assemblée déjà bien soudée par ce goût commun , cette passion pour ce qui vient de la nature, et de l'ouvrage qui lui est dédié, avec amour et conviction. Projet commun sans autre ambition ou motivation que de partager ensemble également de purs moments d'amitié.

Et cette amitié là , elle est sincère et pérenne !

 

 

- o – o – o -

 

NDA-Nos amies et amis cagouillardes et cagouillards ont certainement reconnu les membres de deux associations bien connues :

 

-Mémoire fruitière des Charentes

-Terre d'abeilles du marais

 

qui participent régulièrement à des réunions ,expositions et manifestations saisonnières sur le site de Terres d'oiseaux sis au Port des Callonges de Braud-et-Saint-Louis

 

 

- o – o – o -

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Ecologie - Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot uvhkxm ? : 

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés