LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL,SECRETAIRE D'ETAT,ETC

Rédigé par J-P Négrel - 22 février 2010

Ce texte de 2010 montre à quel point certains élus, et non des moindres,du bas en haut de la grande hiérarchie de nos heureux élus,maires , conseillers généraux (non cités ici par discrétion...) et même président départemental et ministre, tous ces braves gens attachent aussi peu d'importance à nos préoccupations quotidiennes.
Concernant le réseau WIMAX, il faut savoir que c'est 50 millions d'euros de nos impôts dépatementaux qui ont été consacrés à sa constitution.
17-niumérique, organisme privé à vocation publique (!) , a été également aussi peu efficace qu'impoli au téléphone.
La connexion à internet via le WIMAX posant problème dans des dizaines de communes de la Charente-Maritime, nous constituerons un collectif, 17-wimax , pour agir en son nom et publier dans le journal "Sud Ouest"
 
-o-o-o-o-o-
 
C'est avec une certaine admiration que nous observons avec quelles compétences diverses et étendues, quel brio et quels succès indéniables,vous parvenez, souvent, à assumer simultanément toutes les responsabilités que notre République a bien voulu vous confier aussi bien au plan national qu'au plan local.
C'est pourquoi, eu égard à toutes ces considérations, nous sommes très surpris par le  silence persistant émanant de vous et de  de vos services départementaux, concernant l'opération WIMAX, destinée initialement à réduire la fracture numérique dans notre département. Comme vous le savez, 17-NUMERIQUE, ce nouveau type d'organisme que l'on pourrait qualifier de « service public privé », puisque privé mais subventionné au titre de « délégataire de service public » par le bon argent du contribuable (à quelle hauteur ?...discrétion, dicscrétion...) , 17-NUMERIQUE donc, est chargé du réseau, et doit veiller à la bonne exécution du contrat passé avec l'opérateur privé NUMEO, via le bon fonctionnement du réseau financé tel qu'indiqué.Sans cela, à quoi pourrait bien servir 17-NUMERIQUE qui sombrerait dans l'ennui de l'inaction ?
 
Or, il s'avère que ni l'opérateur sus nommé, ni 17-NUMERIQUE, délégataire présumé de service présumé public, ne remplissent leur contrat. Afin que le bon peuple puisse saisir au mieux la complexité d'une situation  relevant d'un nouveau jeu dénommé « ping-pong à trois », il a été jugé nécessaire par certains d'utiliser des images simples, voire simplistes. Ainsi,selon certaines déclarations, 17-NUMERIQUE serait chargé de « construire la route », et ne serait pas responsable des pannes affectant les automobiles empruntant cette route. A ceci près, pour conserver cette image, que si la route est remplie de nids de poules et autres défauts du revêtement, le « service public privé » peut en être tenu pour responsable, puisque rémunéré par l'automobiliste pour entretenir la chaussée par lui empruntée. Traduction: la route, c'est donc le réseau WIMAX, et l'automobiliste,  le malheureux (dé)connecté .
Le résultat ? C'est que de nombreux Charentais-Maritimes ayant acquitté le même impôt que leurs concitoyens, restent privés des bienfaits de la société numérique départementale, du fait des incroyables carences de NUMEO, choisi par vos services, et de 17-NUMERIQUE, subventionné par les mêmes, c'est à dire, nous tous, les citoyens-électeurs-payeurs.
Nous vous devons respect et considération, dûs à tout élu , et réciproquement dûs à tout citoyen de la part des élus.
Donc,constitués en association, nous vous demandons  avec le plus grand respect de bien vouloir mettre fin à cet état de fracture numérique...et nous donner -enfin- de vos nouvelles à ce sujet, avec des mesures concrètes. Nous savons  évidemment que le cumul de vos différents mandats ne vous laisse éventuellement que peu de temps pour pouvoir traiter tous les problèmes à la fois, mais à présent, il s'agit pour vous de répondre à  de longues et légitimes attentes citoyennes.Au fil des mois qui passent, on pourrait même évoquer  certaines impatiences qui auront le loisir de s'exprimer à l'adresse indiquée ci-dessous.
 
JP

COMMENTAIRE SUR LA SUITE DONNEE

Toujours sans nouvelles de Monsieur Bussereau ,nous solliciterons ensuite un maire et conseiller général de notre canton (nous ne citerons pas son nom, car il semble quelque peu susceptible...), au nom du collectif 17wimax.

Il nous fixa rendez-vous en sa bonne mairie de Soubran.

Très certainement lourdement surchargé de tâches diverses, il annoncera sur place par téléphone devant nous, à sa secrétaire,qu'il n'honorerait pas son rendez-vous.

Très certainement lourdement surchargé de tâches diverses et très importantes, il oubliera de se faire excuser.

Il nous répondra par courrier deux ans après qu'il s'occuperait de notre problème, promis, juré.

Très certainement lourdement surchargé de tâches diverses et très importantes, il oubliera de le faire .

Trois ans après (comme le temps passe...) nousaurons le très grand plaisir de le retrouver lors d'une «galette des rois» donnée dans un petit village de son canton .Il nous fera un magnifique discours du genre «blablabla...je suis à votre disposition...blablabla...suis à votre service...blabla... »

Touchés par tant de dévouement pour ses administrés, au risque de gâcher la soirée,nous le remercierons en public d'avoir bien voulu ne pas honorer son rendez-vous, et répondre avec diligence à notre courrier posté deux ans auparavant.

Nous le rassurerons, lui indiquant que nous avions résolu tous seuls et sans son indispensable et précieux concours, notre problème de WIMAX, et qu'en retour, nous penserions à lui lors des prochaines élections cantonales.

Il prendra ostensiblement la mouche et nous fera ensuite en aparté une petite colère

 

Classé dans : Haute Saintonge - Mots clés : Service Public, Démocratie

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot lmxt ? : 

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés