LES POLITIQUEURS

Rédigé par Vingtras - 21 août 2016

 

 

 

 

*

 

*      *

 

 

Vingtras, un ami fraternel de votre gastéropode préféré, nous a transmis ce délicieux petit billet inspiré d'une certaine période historique, et concernant celle que nous vivons. Vingtras, féru d'histoire, n'a pas résisté au plaisir d'évoquer  "Le cri du Peuple" ,le célèbre journal de Jules Vallès.

 

A la faveur de cet intéressant rapprochement historique , nous voyons là encore que l'Histoire ne se répète pas, mais qu'elle balbutie réellement, et que certains principes fondamentaux demeurent obstinément intangibles...Comme l'est par ailleurs la nature humaine...

 

*

 

*      *

 

Dans les jours qui viennent vont se multiplier les candidatures au grand casting électoral de 2017 tout en sachant que les dés sont pipés par les règles de cooptation de la République bourgeoise qui entend bien conserver le pouvoir pour le compte des classes possédantes...


 

Le titre de ce billet est emprunté à Pierre Denis, rédacteur-en-chef du CRI DU PEUPLE, le journal de Jules Vallès pendant la Commune de Paris car ce néologisme me semble parfaitement convenir aujourd'hui à toutes celles et à tous ceux qui ont décidé de se jeter à l'eau pour essayer de gagner la médaille d'or de l'Elysée.

Loin de moi l'idée de les mépriser ou de les dénigrer mais je veux tout simplement faire cette remarque inhérente à la nature même de la compétition : solliciter la confiance de ses concitoyens est sans aucun doute une noble entreprise, mais entrer dans un jeu dont les règles ont été fixées pour que cette consultation soit biaisée et récupérée par le poids des forces conservatrices, c'est cautionner un déni de démocratie.

Déja le 25 mars 1871, le Comité central républicain de la Garde nationale appelait les Parisiens pour élire le Conseil de la Commune et n'hésitait pas à alerter les futurs électeurs sur les pièges du vote nominal :


 

"Ne perdez pas de vue que les hommes qui vous serviront le mieux sont ceux que vous choisirez parmi vous, vivant de votre propre vie, souffrant des mêmes maux.

Défiez-vous autant des ambitieux que des parvenus ; les uns comme les autres ne consultent que leur propre intérêt, et finissent toujours par se considérer comme indispensables.

Défiez-vous des parleurs, incapables de passer à l'action ; ils sacrifieront tout à un discours, à un effet oratoire ou à un mot spirituel.

Evitez également ceux que la fortune a trop favorisés, car trop rarement celui qui possède la fortune est disposé à regarder le travailleur comme un frère.

Enfin, cherchez des hommes aux convictions sincères, des hommes du peuple, résolus, actifs, ayant un sens droit et une honnêteté reconnue. Portez vos préférences sur ceux qui ne brigueront pas vos suffrages ; le véritable mérite est modeste, et c'est aux électeurs à connaître leurs hommes, et non à ceux-ci à se présenter.

Nous sommes convaincus que, si vous tenez compte de ces observations, vous aurez enfin inauguré la véritable représentation populaire, vous aurez trouvé des mandataires qui ne se considéreront jamais comme vos maîtres."


 

*

 

*      *


 

On m'a vivement reproché de me retrancher sur l'Aventin et d'être trop passéiste, mais cette foire aux vanités où nous allons être plongés n'est-elle pas l'occasion d'inscrire l'exigence républicaine dans l'inquiétude pour notre démocratie menacée d'implosion ?


 

VINGTRAS

Classé dans : Articles les plus lus, Histoire, Démocratie, Politique - Mots clés : aucun

3 commentaires

dimanche 28 août 2016 @ 18:26 F. Lebateux a dit : #1

L'homme politique (ou la femme) ne change pas, parce que l'on préfère ne pas changer d'hommes (ou de femmes) politiques.
Pour l'instant, on nous "amuse", on nous endort avec burkini-pas burkini, pour éviter de parler des vrais problèmes de la France qui sont autrement plus importants ! Et surtout des vraies solutions à apporter, qu'on ne voit toujours pas venir !
Tout ceci est MISERABLE de la part de ce personnel politique usé , à bout de course et d'arguments !!

mardi 01 novembre 2016 @ 17:47 Kamarade a dit : #2

Vingtras a eu une bonne idée de revenir en arrière ! Rien de changé depuis longtemps! Ces Messieurs-Dames qui s'amusent aux dépens du piéton de base que nous sommes devraient vraiment relire les livres d'histoire ...Car, malheureusement, tout ça finit parfois très mal !!!

mercredi 27 septembre 2017 @ 17:27 Jacques a dit : #3

EXTRAIT :"- la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l'égard de l'État, des puissances d'argent "
ETAT DES LIEUX: rappelons qu'actuellement 90 % des médias sont dans les mains de 9 milliardaires !!!
Que font nos politiques de métier pour faire respecter le contrat républicain ???

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot rgtmva ? : 

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés