UN SENATEUR DU 17 SOUDAINEMENT (PARTIELLEMENT...) APIPHILE

Rédigé par J-P Négrel - 26 mai 2016

-o-o-o-

 

Chers amies et amis cagouillardes et cagouillards, ne cherchez pas ce mot dans le dictionnaire, vous ne le trouverez pas ! Ce néologisme qui, s'il existait, signifierait « qui aime les abeilles ».

 

Il aime...Mais pas trop !

 

C'est avec une surprise non dissimulée que certains viennent de découvrir

 

sur ce blog

 

le revirement soudain d'un sénateur charentais-maritime concernant sa position à propos des néonicotinoïdes tueurs d'abeilles.

 

Mais s'agissant de notre sénateur charentais-maritime Bernard Lalande, il convient quand-même de tempérer cet enthousiasme ! Calmons-nous...Il ne dit pas vraiment un mot de son amour pour la gente des apidés, mais se prononce soudain, d'une manière tout-à-fait inattendue ,

 

pour une interdiction partielle des néonicotinoïdes ...A partir de 2018...

 

Comme certains de ses chers confrères du sénat...Interdiction partielle seulement...Juste de façon à faire disparaître encore quelques milliers de ruches...Jusqu'à quand exactement ? De façon à ne pas prendre le risque de fâcher une partie de son rural électorat jusqu'aux prochaines élections ? Et dans quelles proportions, cette interdiction « partielle » ? Même réponse interrogative que la précédente...

 

Pour mémoire

 

Présentant cette mesure soi-disant «progressiste» comme étant l'oeuvre courageuse du groupe sénatorial auquel il appartient, il regrette que les autres groupes n'aient pas procédé à un vote massif en faveur de la sauvegarde de la biodiversité... «Oubliant » au passage son vote précédent CONTRE l'interdiction des néonicotinoïdes, conjointement avec des sénateurs auxquels il reproche actuellement leur manque d'engagement et leur vote négatif !

 

On trouve la preuve de ce scrutin ICI

 

Mais après tout, n'est-il pas toujours temps de changer...Pour évoluer...Un peu ?

 

-o-o-o-

Amis apiculteurs, amis de la nature, amis des jardins , amis des potagers et des vergers, amis de la santé publique, que pensez-vous de cette décision surprenante de vouloir limiter, de limiter seulement, et ce à partir de 2018 seulement, l'usage des néonicotinoïdes assassins des abeilles  et nocifs pour la santé humaine? Et de limiter dans quelles proportions exactes?

 

 

 

 

Classé dans : Articles les plus lus, Environnement, Politique, Charente-Maritime - Mots clés : aucun

1 commentaire

jeudi 26 mai 2016 @ 17:26 Maya a dit : #1

Ce monsieur, comme ses confrères, se moque du monde ! Il se dit "progressiste"...Bel humour !!! Et quelle incompétence !!!
Tout cela va plaire, par exemple, à tous les apiculteurs !!!

Écrire un commentaire

Quelle est la première lettre du mot jngcdm ? : 

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés