POISONS !

Rédigé par J-P Négrel - 24 février 2015

 

FRANCE INTER dimanche 22 février 2015, 9h 10 ,

émission «INTERCEPTION» 

Titre de l'émission :Bretagne, une histoire de grains pourris

 

http://www.franceinter.fr/emission-interception

- o -

- o - o -

Incroyablement vrai !

 

- o -

- o - o -

 

Résumé

Comment une coopérative agricole a empoisonné (empoisonne encore?) avec des pesticides toxiques interdits, l'aliment pour bétail, ainsi que son personnel , et éventuellement le consommateur final de viande de porc, en toute impunité. Avec en prime le licenciement de personnel pour incapacité …lequel personnel, malade, sans emploi, est obligé de se soigner à ses propres frais ...

 

- o -

- o - o -

 

La journaliste chargée de l'enquête interroge l' ANSES , le Ministère de l'agriculture , la DGCCRF pour savoir s'il a existé ou existe un contrôle de la viande de porc issue de ce traitement chimique toxique de l'aliment du bétail

Avec également question posée au tribunal de grande instance concerné où plainte a été déposée

...en 2009

 

DEVINEZ QUOI ? ...SILENCE !

Pas de réponses des organismes concernés...ou pas de suite judiciaire depuis 6 ans

(pour l'instant?)

 

LOCALEMENT, OMERTA CONSTATEE AVEREE, PEUR DE PARLER, Y COMPRIS DE LA PART DES SYNDICATS PAR CRAINTE DE REPRESAILLES !

- o -

- o - o -

 

 

 

 

CHER(E)S AMI(E)S CAGOUILLARD(E)S , CECI NE VOUS RAPPELLE RIEN ?

 

Mis à part cette trouille généralisée qui empêche souvent de parler dans notre doux pays de France, souvenez-vous ! Voici maintenant 1 an , le même genre de question fut posée par votre modeste gastéropode préféré concernant les produits de la mer en provenance de l'Atlantique nord-est...entre autre, zone de cimetières nucléaires marins …

 

QUESTION POSEE VOICI 1 AN :EXISTE-T-IL UN SYSTEME DE CONTROLE CONCERNANT L'EVENTUELLE CONTAMINATION PAR RADIOELEMENTS, DES PRODUITS DE LA MER RECOLTES EN ATLANTIQUE NORD-EST

?

- o -

- o - o -

1 AN APRES, AUCUNES REACTIONS Y COMPRIS APRES RELANCES

 

- o -

- o - o -

 

POUR MEMOIRE

 

(Voir tous les détails dans l'article originel « Poisson ou poison ? » dans la catégorie Consommation)

 

 

1/ ORGANISMES OFFICIELS CONTACTES

 

ANSES : Agence Nationale de la sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail

DGCCRF : Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

DGAL :Direction Générale de l'Alimentation (Ministère de l'Agriculture)

EFSA : Autorité Européenne de la Sécurité des Aliments

IFREMER : Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer

INVS: Institut National de Veille Sanitaire

qui renvoie vers :

IRSN : Institut de Recherche sur la Sureté Nucléaire

SFEN : Société Française d'Energie Nucléaire

Un laboratoire indépendant réputé depuis Tchernobyl : la CRIIRAD , Commission de Recherche et d'Information Indépendante sur la Radioactivité

MEDDE: Ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie

Ministère des affaires sociales et de la santé

France Agrimer 

 

2/ ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES DE LA PECHE CONTACTEES

 

FFP :France Filière Pêche

UMF :Union du mareyage français

UNPF :Union nationale de la poissonnerie française

 

3/ ASSOCIATIONS ECOLOGIQUES INTERROGEES ET ALERTEES SUITE A L'ABSENCE DE REPONSES

 

Greenpeace

Robin des bois

Sortir du nucléaire

Les Amis de la Terre

Agir pour la planète

Generations futures

 

4/ ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS INTERROGEES ET ALERTEES SUITE A L'ABSENCE DE REPONSES :

 

UFC Que choisir

INC : Institut National de la Consommation

CLCV : Consommation, Logement et Cadre Vie

 

 

 

5/ MEDIAS ALERTES  SUITE A L'ABSENCE DE REPONSES :

 

Le Point

Le Canard Enchaîné

Marianne

Mediapart

Rue89

France 5 émission «Allô docteurs»

etc...

 

RESULTATS : NEANT, RIEN, AUCUN INTERET MANIFESTE !

 

Mais chers amis cagouillards et cagouillardes, rien ne vous empêche de contacter à votre tour tout ce beau monde pour savoir si oui ou non votre assiette contient du radioactif marin !

 

 

 

Classé dans : Démocratie, Consommation - Mots clés : aucun

5 commentaires

mercredi 25 février 2015 @ 09:36 L'observateur a dit : #1

Un bon rôti de porc assaisonné au pesticide toxique !
Une bonne brandade de morue radioactive !
Rien de tel pour une forme éblouissante !!
C'est quand même bizarre que même les associations écolos et consommateurs ne réagissent pas face au problème des poissons pêchés en Atlantique nord-est !!

mercredi 25 février 2015 @ 12:36 Mironton a dit : #2

A ma connaissance, les associations écolos et consommateurs ne représentent que leurs adhérents.
Si l'on considère que les écolos mangent bio, ils doivent bouder ces produits ! Reste tous les adhérents d'associations de consommateurs à jour de leurs cotisations !
A l'évidence, ils ne doivent pas être assez nombreux pour aiguiller leurs représentants aux fins de poser le problème...puisque l'ignorance est de mise ! Sinon, s'en suivrait une réponse qui devrait rassurer tous les consommateurs... A moins que...
Dans l'attente, il n'y a pas lieu de répondre à une question qui n'est pas posée!
Par ailleurs il faut savoir qu'il y a de moins en moins de vétérinaires dans les abattoirs.

vendredi 27 février 2015 @ 02:09 Guy a dit : #3

Concernant les poissons pêchés en Atlantique nord-est, demandez à député d'EELV, je sais que la convention OSPAR organise la coopération des gouvernements de 15 États riverains de l’Atlantique du Nord-Est, qu’ils soient membres ou non de l’Union européenne, pour un objectif de protection de l’environnement.
Savez-vous que cette convention vise à interdire et contrôler les pollutions d’origine tellurique, essentiellement les rejets en mer de déchets d’origine industrielle ou domestique, les immersions et incinérations en mer, les pollutions des activités offshore, notamment l’élimination des plates-formes désaffectées, ainsi qu’à évaluer le milieu marin de manière à connaître et limiter l’impact des activités humaines dans un objectif de préservation des écosystèmes et de la diversité biologique.
Enfin, la convention OSPAR prévoit la création de deux structures sur le
plan institutionnel :
– il s’agit d’abord de la Commission, composée de représentants de tous les États parties et chargée de mettre en œuvre la convention, notamment de prévoir des programmes et mesures visant à prévenir ou supprimer la pollution, comme à contrôler les activités menées dans l’Atlantique du Nord-Est. ELLE PEUT ADOPTER DES DÉCISIONS ET DES RECOMMANDATIONS. Lorsque l’unanimité n’est pas constatée, la majorité des trois-quarts est nécessaire. Sont constitués en son sein différents comités à compétence sectorielle ;
– ensuite, un secrétariat permanent a été créé. Son siège est à Londres. Il est dirigé par un secrétaire exécutif.

vendredi 27 février 2015 @ 09:56 M. Loizaud a dit : #4

Pour répondre à Guy

D'après ce que j'ai lu dans l'article d'origine de la cagouille libre ,et renseignements pris ailleurs qui confirment, en l'occurrence, il s'agit de pollutions anciennes: sous-marins nucléaires ex-soviétiques, fûts de déchets radioactifs, retombées radioactives de Tchernobyl, notamment en mer de Barents, de Kara, de la Baltique.
La Baltique effectivement , en plus de Tchernobyl, continue à servir de déversoir chimique

jeudi 31 décembre 2015 @ 20:16 Fradon Daniel a dit : #5

A mon avis la commission de sécurité des consommateurs devrait vous aider. Elle est considérée comme une agence indépendante.
Son adresse : http://www.securiteconso.org/

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot cfwc ? : 

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés