ALERTE: France, ta recherche fout le camp !

Rédigé par J-P Négrel - 27 décembre 2014

 

FRANCE,TA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FOUT LE CAMP !

- o - o - o -

Une intervention à l'Assemblée Nationale qui résume très bien la situation dramatique dans laquelle se retrouve notre Recherche, qui constitue tout bonnement notre avenir technique et industriel à court , moyen, et long terme !

- o - o - o -

ici

- o - o - o -

DANS CE DOMAINE EGALEMENT, NOUS ALLONS DROIT DANS LE MUR !

Classé dans : Société, Politique, Alerte ! - Mots clés : aucun - 1 commentaire

LE TAFTA NOUS VEUT-IL DU BIEN ?

Rédigé par JP Négrel - 26 décembre 2014

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Démocratie, Politique, Consommation - Mots clés : aucun - 1 commentaire

CONTE DE NOËL

Rédigé par JP Négrel - 25 décembre 2014

 

 

 

Ce petit conte de Noël avait été publié en décembre 2013...Et depuis, rien ne s'est vraiment  produit sur Terre annonçant cet utopique Age d'or ...

 

Le Soleil, petite étoile jaune perdue au fin fond des gouffres infinis du cosmos indifférent, n'en revint pas. Soudain, après des centaines de milliers d'années d'errance et de barbarie sur la planète bleue, sa favorite, qu'il s'efforce de réchauffer et d'éclairer depuis si longtemps, se produisit l'inattendu, l'inexplicable.Tous les représentants du genre humain peuplant la Terre, hommes, femmes, de toutes religions, philosophies, formes de pensée, convictions, prétendues nationalités, couleurs ou ethnies, tombèrent soudainement dans les bras les uns des autres. Toutes et tous furent saisis d'un irrésistible et sincère élan de fraternité universelle.

Les frontières furent définitivement supprimées, et l'on vit naître la Patrie Universelle des Humains.

Le Culte du Veau d'Or fut déclaré illégal. Furent définitivement interdites toutes les formes de spéculation financière. Les biens essentiels indispensables à l'existence et la survie de l'Humanité devinrent accessibles à toutes et à tous.

 

 

LA GUERRE HORS-LA-LOI

 

Lors de grandes festivités planétaires, la guerre fut elle aussi déclarée illégale. Tous les stocks d'armes furent détruits. Les militaires de tous les camps brûlèrent leurs uniformes dans de gigantesques autodafés, et se muèrent en Travailleurs Humanitaires. Les industries et budgets mondiaux consacrés aux armements,furent reconvertis vers les équipements utiles au bien-être des humains , et vers le développement d'énergies inépuisables. Energie du vent, du Soleil, des marées. Energies offertes à l'infini par le Soleil et la Lune, éternels compagnon et compagne du vaisseau cosmique Terre. Energie puisée dans la chaleur des profondeurs terrestres . Energies respectueuses de la mère patrie planétaire commune à tous les humains. Energies mises en oeuvre essentiellement pour satisfaire les besoins vitaux de l'ensemble de l'Humanité .

 

REGNE UNIVERSEL DE L' HUMANISME, DE L'AMOUR, ET DE LA DEMOCRATIE

 

La Justice Universelle fut enfin rendue, mais se révéla vaine. Ni meurtres, ni vols, ni escroqueries ne justifièrent son action. Nul humain ne persécuta plus ou ne tortura son semblable. Nulle larme ne coula plus jamais sur le visage  bouleversé par la peur ou déformé par la souffrance de l'enfant maltraité, mal nourri, mal aimé, ou mal soigné. Car il n'y eut plus d'enfant maltraité, mal nourri,mal aimé, ou mal soigné. Ne coula plus non plus, et à jamais, le sang des innocents victimes d'un arbitraire cruel révolu pour toujours.On assista au crépuscule des tyrans et des oppresseurs, petits ou grands.La politique retrouva sa véritable définition et sa véritable mission, qui est celle de «la gestion de la Cité». On institua partout sur la Terre, une démocratie citoyenne directe . Des citoyennes et des citoyens volontaires, dévoués et désintéressés, élus tour à tour au suffrage universel, devinrent pour un temps limité, animateurs et responsables du groupe et de sa bonne et équitable gestion. Ils et elles  furent élus par des citoyens et citoyennes dûment et objectivement  informés , conscients de la portée de leur vote . Ils et elles accomplirent leur mandat dans le cadre du  dialogue et de la concertation. Ceci  dans la perspective délibérée du bien commun et de l'Egalité des droits et des devoirs de chacune et de chacun. L'antique métier de la politique à vie fut universellement déclaré anticonstitutionnel.Les privilèges de quelques-uns au détriment des autres, furent définitivement abolis.

 

DAME NATURE

 

Dame Nature retrouva une rayonnante santé à travers l'épanouissement de toutes ses formes de vies végétales et animales. Car l'agriculture fut pratiquée selon des méthodes nouvelles respectant tous les fondements de ses équilibres naturels, en bannissant les poisons des campagnes. Il en fut de même pour les océans planétaires autrefois pollués, épuisés, victimes de l'appétit irresponsable de quelques-uns, et transformés par d'autres en gigantesques égouts chimiques et radioactifs.De nombreuses espèces marines en voie de disparition furent ainsi sauvées in-extremis. La mer, respectée, redevint source de nourriture saine judicieusement exploitée. Tout ce qui autrefois était considéré comme les déchets issus des activités industrielles et humaines, fut recyclé. Tous les toxiques industriels, alimentaires ou agricoles, furent interdits. Auparavant consommés ou déversés impunément partout sur la planète, empoisonnant pour longtemps les sols, l'air, les rivières, les fleuves , les océans, les organismes vivants, leur disparition fit que de terribles maladies disparurent à jamais.La forêt, sa faune et sa flore, espace vital pour de nombreux humains, milieu naturel aux équilibres subtils nécessaires à la vie de la planète, autrefois détruit par le goût immodéré du lucre de quelques-uns, fut, comme les océans, déclarée Bien Inaliénable de l'Humaiité. Admirable forêt captive de l'Homme, sa faune et sa flore fut partout préservée, entretenue et également exploitée avec la sagesse, la parcimonie et le respect dus à l'une des merveilles de la nature.

 

 

PLANNING FAMILIAL MONDIAL

 

On prit conscience que la population de la planète devenait dangereusement trop importante pour que puisse vivre convenablement chaque être humain. Malgré le recyclage effectif des matières premières, les ressources naturelles s'épuisaient. L'espace vital, le milieu naturel, les terres agricoles nourricières disparaissaient au profit d'immeubles d'habitation et de centres de production industrielle de plus en plus nombreux. La pollution également d'origine biologique devenait de plus en plus préoccupante.Une Humanité devenue raisonnable et responsable accepta le principe d'une régulation mondiale des naissances. Celle-ci fut limitée volontairement à un ou deux enfants par famille.

 

L'AGE D'OR, COMMENT,POURQUOI ?

 

L'Age d'Or fut enfin réalisé sur la Planète Terre. L'Humanité toute entière accéda enfin au Bonheur Universel et à la Paix des coeurs et des Hommes. Elle put s'épanouir harmonieusement dans des lendemains qui chantèrent la victoire de la Sagesse, de l'Intelligence et de l'Amour Universel.

Le Soleil, petite étoile jaune perdue au fin fond des gouffres infinis du cosmos indifférent, n'en revint définitivement pas. Sa lumière rejoignit celle d'une Terre enfin baignée par sa lumineuse destinée. Celle qui, certainement, était programmée en réalité depuis la gigantesque déflagration initiale du Big Bang . Et la Lune, fidèle compagne de la planète des Hommes, en resta coite pour l'éternité.

o

oo

ooo

ooooo

ooooooo

ooooooooo

ooooooooooo

ooooooooooooo

ooooooooooooooo

ooooooooooooooooo

ooooooooooooooooooo

 

 

Quel mystérieux événement était ainsi advenu ? Quelles improbables équations naturelles avaient tout à coup infléchi la courbe du destin de l'Humanité ? Quel incroyable miracle s'était donc soudain accompli à cet instant précis ? Quelle impénétrable volonté avait ainsi transformé l'Homme ? Dans quel but  ? Après des centaines de millénaires d'errance et de barbarie,une étrange et universelle mutation fit son apparition sur ce minuscule mais magnifique rocher terrestre .

Et l'on vit naître cette Terre de beauté

enfin harmonieuse, habitée par d'infimes

mais parfois géniales créatures pensantes.

 

 

NDLR- Ceci n'est qu'un modeste conte de Noël.

Toute ressemblance avec des événements identiques s'étant déroulés sur Terre ou ailleurs dans l'Univers infini, ne serait que pure coïncidence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Classé dans : Articles les plus lus, Société, conte de noël - Mots clés : aucun - 6 commentaires

ALERTE: massacre à la tronçonneuse !

Rédigé par JP Négrel - 20 décembre 2014

 

MASSACRE A LA TRONCONNEUSE

 

– o – o – o –

La destruction systématique de notre patrimoine naturel se poursuit inexorablement avec force et vigueur !

Particulièrement, la destruction de notre forêt.

La forêt qui nous permet de respirer de l'oxygène, qui participe aux équilibres naturels, notamment hydriques, et qui absorbe le CO2 , ce gaz qui nous promet des lendemains planétaires qui déchantent dangereusement.

– o – o – o –

Tout ceci avec l'argument imparable de la création d'emplois.

Et l'occasion pour certains de réaliser de gros bénéfices !

– o – o – o –

 

C'est ici

 

 

 

Classé dans : Société, Environnement, Alerte ! - Mots clés : aucun - aucun commentaire

NOTRE IMPROBABLE REPUBLIQUE DES TROUILLES

Rédigé par JP Négrel - 18 décembre 2014

 

 

o – o – o – o – o – o – o – o –

Quelques lignes de pure fiction

o – o – o – o – o –

 

Tout ce qui suit n'est évidemment que pure imagination débridée. Jamais dans notre doux pays de France, de pareils personnage,de pareils hommes de pouvoir ne pourraient exercer pareilles pressions sur d'improbables et si craintifs concitoyens , en créant dans nos petites villes et grands villages de semblables ambiances, atmosphères étouffantes proches d'une situation de caricature de dictature à petit pied ! Nous sommes évidemment des citoyens libres de dire, de penser et d'écrire, notamment et c'est bien connu, dans une presse locale indépendante , sans contraintes, ni pressions, ni censures. Nous n'avons rien de commun avec ces citoyens trouillards qui n'osent plus objecter, penser, contester, oser défier l'Autorité pour faire triompher la Vérité, la Transparence, la Justice, et la Démocratie. Valeurs de toutes les façons, inaliénables et permanentes au sein de notre authentique République En un mot, comme chacun le sait bien, nous vivons dans une vraie démocratie dans laquelle ce qui suit est fort heureusement impossible, inimaginable ! Il s'agit là de la description de ce qui pourrait être si nous abandonnions soudainement notre rôle de vigilance citoyenne. Ce qui n'est évidemment pas le cas ! Rassurons-nous donc, et sourions volontiers en lisant cette franche rigolade !

 

o – o – o – o – o – o – o – o –

Trouille générale !

 

Estimé lecteur, cher concitoyen mon frère (ou ma sœur), avez-vous déjà éprouvé cette sorte de trouille indicible, cette incroyable, cette lâche trouille citoyenne qui , de bas en haut ,de haut en bas, de gauche à droite et de droite à gauche, et même au milieu, angoisse et mine notre pauvre Marianne... Et nous y compris lorsque nous sommes en but avec certains de ces très impressionnants personnages qui détiennent le pouvoir en fronçant les sourcils

 

Cette trouille qui rend muet, soumis, craintif, obséquieux, en présence de ces considérables et provinciales «Elites» disposant d'un pouvoir d'autant plus puissant qu'il est renforcé par la proximité , là où tout le monde se connaît et où l'on devient parfois vulnérable. Petits barons tout puissants, cultivant un certain culte de la personnalité. Et qui, d'après de nombreux témoignages, ici et là, partout dans notre doux pays de France, du haut de leurs tribunes fleuries, nous prennent trop souvent pour d'humbles vermisseaux tout juste bons à ramper jusqu'au bureau de vote ? Afin qu'à l'échéance, nous y glissions le bon bulletin de vote, celui qu'ils espèrent tant et qui les obsède. Et puis si, par hasard, ici et là, partout dans notre doux pays de France, ces bons Vieux que nos chères «Elites» tellement désintéressées, s'efforcent de choyer à nos frais lors du traditionnel Banquet des Anciens, oubliaient eux aussi de glisser le bon bulletin à la faveur de la prochaine procuration accordée à la bonne personne  ? Ce bulletin que décidément nos chères «Elites» ont la trouille de ne pas retrouver pour pouvoir poursuivre leur juteux cursus politique ?

 

Car eux aussi, ils ont la trouille...C'est que leur carrière non seulement doit se poursuivre, mais doit leur permettre également de gravir encore des échelons. Maire, c'est bien, mais imaginons un peu... Accéder enfin aux ors de la République... Et pouvoir enfin croire que le bras s'est encore allongé et le pouvoir encore accru! Avec un peu de ruse, de chance, de persévérance, quelques accommodements avec le bord adverse, et parfois avec tout de même de réelles compétences, c'est plus facile que de gagner au loto ! Mais il faut durer, et durant longtemps savoir très souvent vendre des vessies en lieu et place de lanternes ! Trouille de ne pas pouvoir tenir la distance en manquant d'imagination ! Fort heureusement, pour parvenir à cette situation tant enviée, obsédante, on est assuré du soutien actif de l'équipe de zélés courtisans et courtisanes obligatoirement reconnaissants, qui ont la trouille de perdre les petits privilèges que leur a généreusement accordé le Grand Homme. Là également à nos frais. On peut compter aussi sur la trouille de l'électeur qui a peur de changer. Dame, comme dit le proverbe, on sait ce qu'on perd, mais on ne sait pas ce qu'on trouve ! Il y aurait beaucoup à dire, mais autant garder celui-là ! Surtout qu'il a trouvé un petit boulot au fiston, à la cousine, à la tante de la sœur de ma voisine...Et à la Tantina de Burgos ! Ollé ! Et puis, pensez donc... Si par hasard, le Grand Homme avait vraiment le bras aussi long qu'il le fait croire... Imaginons... Quoi exactement ?... On ne sait pas trop... Mais on ne sait jamais, n'est-ce pas ? Donc à tout hasard, mieux vaut être très copain avec le Grand Homme, voire plus si affinités ! Ou au moins le faire croire. Ça peut servir. A quoi, exactement ?...On ne sait pas trop...Ça peut ! C'est tout ! Un petit piston, par exemple ? Un peu plus ? Allez donc savoir !

 

Trouille chronique devant certains élus,  à cause de la subvention réclamée ou pire, des miettes de la survie sollicitée, obtenues ou pas du fait de la bonne grâce du Grand Homme et de son équipe. Chantage au gagne-pain, à la misère et à la précarité, par clientélisme électoral et absolutisme local.

 

o – o – o – o – o – o – o – o – o – o – o –

La voix du Maître devient notre conscience !

 

Certains citoyens en rajoutent encore. Le système s'alimente de lui-même. Avec le temps et après de douloureuses expériences, l'atmosphère épaissie favorise la naissance d'imaginations débridées. Dès que la tentation du salutaire et libérateur sursaut survient, on s'imagine entendre le sermon menaçant de l'Edile Suprême. «Mesdames, Messieurs, demain réunion publique. Mon bilan, obligatoirement positif, bien sûr. Vous êtes priés de remplir la salle, de vous taire, sauf pour approuver, et d'applaudir ! Sinon gare ! Et puis vous là-bas, qui m 'aviez soutenu aux dernières municipales, on vous a vu la semaine dernière vous rendre au domicile d'un opposant ! Vous savez ce que ça signifie ! Terminée la subvention à votre association ! Ça tombe bien, j'avais l'intention d'y placer l'une de mes admiratrices complices pour vous remplacer à sa présidence. Quant à vous, ne vous avisez pas de proposer votre candidature aux prochaines municipales... vous tenez certainement à conserver la clientèle de votre petit commerce, n'est-ce pas ? Réfléchissez bien... Et puis je connais fort bien la Direction de l'école de votre cher fils, et le patron de l'usine où travaille votre tendre époux . Et vous le savez, j'ai une imagination très fertile. De ce fait, les réputations, ici, c'est moi qui les fait. Mon équipe si dévouée à ma cause se charge de les répandre et les amplifier. Diviser pour régner. Il n'est pas mauvais que tout un chacun se méfie de l'autre. Les chiens de faïence, c'est rigolo !»

Joyeuse paranoïa savamment entretenue.

 

o – o – o – o – o – o –

Le Maître aussi !

 

Dans le cadre du monopole des imprescriptibles et définitifs pouvoirs locaux redistribués par et entre gens bien évidemment «compétents», secrète trouille chronique de l’élu local, petit baron qui n’ose pas trop «chatouiller» son concurrent de la baronnie voisine, autre baron un peu plus puissant que lui, pour le cas où…Trouille vite vaincue dans le cadre d’un consensus mou, ou d’un partage discrètement convenu des postes entre les étiquettes. Le tout étant souvent baptisé tolérance, pour faire humaniste, ou pacte républicain, pour faire...républicain. Ceci grâce très couramment au système bien connu de la «barbichette» ( je te tiens, tu me tiens ,etc...).L'ensemble, c'est évident, étant pratiqué d'une manière totalement désintéressée, uniquement voué et dévoué à la Cause Publique. Etiquettes biaisées et renvois d'ascenseur font bon ménage dans ce monde là ! Ouf ! Tout peut s'arranger à l'amiable !

Et puis, généralement, le Grand Berger à la barbichette tient très bien son troupeau en laisse. Mais malgré tout, il n'empêche qu'existe un danger pernicieux, souterrain, menaçant. Cette brebis galeuse, ce citoyen fouineur dont on a la secrète trouille qu'il ne rôde, là, tout près, à l'affût... En dépit de tous les efforts de discrétion, de maquillage et de camouflage, trouille de certaines et surprenantes découvertes inopinément réalisées par cet indiscret gêneur... Découvertes entraînant inévitablement d'inopportunes et beaucoup trop dérangeantes révélations concernant des dossiers très confidentiels ou opportunément classés comme tels.... Adieu splendeur ! Adieu chère carrière et ses chers privilèges ! La trouille, secrète, mais bien réelle du côté du Grand Berger Magnifique, à la barbichette finalement si vulnérable .

 

o – o – o – o – o – o –

Trouille du rédacteur

 

Oh là, chère cagouille ! Qu'est-ce qu'il t'a pris d'aller imaginer tout ça ? Oser écrire de pareilles invraisemblances ? Rends-toi compte. Si, malencontreusement tout cela avait un semblant de fond de vérité ? Tu te serais fait un bon nombre de nouveaux amis !

Bon, allez ! Fort heureusement, comme il est bien précisé en introduction, tout ceci est invraisemblable, inimaginable , impensable. Comment peut-on imaginer toutes ces fariboles dignes d'esprits enfiévrés ? Pure fiction, pure imagination ! Pur épistolaire divertissement pour baveuse cagouille en mal de plume.

Un comble pour une cagouille !.

 

o – o – o – o – o – o –

COUCOU !...FAIS-MOI PEUR !

Classé dans : Articles les plus lus, Société, Démocratie, Politique - Mots clés : aucun - 6 commentaires

CUISINE ET POLITIQUE

Rédigé par J-P Négrel - 24 novembre 2014

 

 

 

 

- o - o - o - o - o - o -

Après son très prémonitoire article baptisé «Chocolat et politique»,dans la catégorie «politique», et consacré à un cas local, la cagouille libre poursuit son modeste périple culinaire au sein de la cuisine politique, avec l'humour qui convient à cet étrange monde du spectacle monarco-républicain ... Et à une certaine forme de cuisine avec de véritables chefs toqués. Evidemment, il est bien connu qu'il existe un authentique personnel politique sincère et dévoué à la cause publique. Notamment nos modestes maires de petites communes qui eux, ou elles, se contentent d'une toute aussi modeste cantine municipale. Ce qui suit s'adresse à nos ministres intègres et autres députés et sénateurs cumulards élus et ré-élus souvent à vie , avec un nombre de voix qui n'atteint pourtant pas toujours le quorum démocratique normalement requis.

 

 

- o - o - o - o - o - o -

 

 

Il serait injuste de mettre dans le même panier tous nos grands ou petits élus en les soupçonnant d'aller tous à la soupe. Cependant , cela ne manque pas de sel et il est assez croustillant d'observer l'importance que l'oseille conserve aux yeux de certains de nos chers et coûteux représentants. Mais après tout, ne faut-il pas gagner son pain , faire bouillir la marmite, et tenir la queue de la poële ? Y-a-il là de quoi en faire tout un plat ? D'aucuns trouvent tout de même que ces braves gens nous servent du réchauffé, nous racontent trop souvent des salades, qu'ils nous mitonnent de jolis menus afin de restaurer leur image parfois rancie. Ces citoyens là estiment que c'est quand même leurs oignons de savoir à quelle sauce ils seront vraiment mangés. Ils craignent de trinquer une nouvelle fois, de ne pas pouvoir gagner leur croûte, d'être pressés comme des citrons, de se retrouver dans la panade, de continuer à pédaler dans la choucroute, ou dans la semoule, selon les goûts. Ou encore d'être pris pour de bonnes poires avec le sentiment de s'être encore fait rouler dans la farine .Toutes choses difficiles à digérer. Alors, un peu soupe au lait, ils font du boudin , parlent de farce électorale,et, c'est râpé, malheureusement,ils ne vont pas voter. Le moral en capilotade, en papillotes, à ramasser à la petite cuillère, ils ne se sentent pas vraiment dans leur assiette et en ont ras-le-bol. Ils doutent que leurs supposés représentants trouvent la bonne recette pour les tirer de la purée, afin qu'ils ne se retrouvent pas à nouveau marrons, véritables dindons de la farce . En décortiquant la situation, la moutarde leur monte au nez, et ils parlent de république bananière.

 

 

- o - o - o - o - o - o -

 

 

Pourtant, le métier de la politique, ce n'est pas toujours de la tarte...D'abord, il faut se faire élire. Et faire prendre la mayonnaise pour ne pas prendre la pâtée et finalement se retrouver dans les choux, prendre un bouillon, et risquer un vrai four....Ca se prépare. Avec l'aide de dévoués et bénévoles marmitons militants distribuant et collant partout le menu du chef. Il y a du pain sur la planche. Il faut partir avec des biscuits afin que l'auditoire en reste baba face à un discours gratiné, mitonné aux petits oignons, et qui ne manque pas de sel. Pimenter et farcir le propos de belles promesses, en faisant gober n'importe quoi à des électeurs affamés de renouveau. Selon les régions, avoir la pêche,la patate ou la banane. Et déjà, se prendre pour une huile, dans l'espoir de devenir une grosse légume. Ne pas être à couteau tiré avec la partie adverse, mais savoir ce qu'elle mijote. Pour le cas où l'on redouterait d'essuyer un cuisant échec électoral qui vous laisse sur le flan,prévoir l'avenir, envisager avec l'adversaire de discrètes rencontres d'arrières-cuisines, là où se mitonnent de louches tambouilles pas toujours ragoûtantes. Mettre beaucoup d'eau dans son vin. Puis ne pas hésiter s'il le faut à se faire retourner comme une crêpe. On ne va tout de même pas cracher dans la soupe !

 

 

- o - o - o - o - o - o -

 

 

En cas de victoire, une fois élu, c'est le grand festin On peut se servir avec un bel appétit au fastueux et alléchant grand banquet des «élites», offert par Marianne. On ne travaille pas au SMIC pour une poignée de cacahuètes, ou des queues de cerises. On se fait du blé, ou de l'oseille, selon les goûts. Et puis un ou plusieurs mandats permettent de se sucrer, de faire son beurre et de l'ajouter dans les épinards. La politique, ça conserve. Il faut amasser des noisettes pour ses vieux jours, lorsque rassasié de et par la politique, convenablement repu, on aura pris de la bouteille, et de la brioche.

 

 

 

GRACE A CETTE GRANDE CUISINE POLITIQUE TRADITIONNELLE, QUE PEUT-ON REDOUTER ?

UNE GROSSE ET GRAVE INDIGESTION POPULAIRE.

ET QUE TOUT CELA TOURNE AU VINAIGRE !

Classé dans : Articles les plus lus, Démocratie, Politique - Mots clés : aucun - 2 commentaires

ALERTE: multinationales: justice privée !

Rédigé par Pierre - 20 novembre 2014

 

 

CECI EST TRES GRAVE, CAR LA DEMOCRATIE N'EST PAS A VENDRE !

Non à une justice privée au service des multinationales !

Interpellons nos députés

ici

 

 

 

Classé dans : Société, Démocratie, Alerte ! - Mots clés : aucun - aucun commentaire

ALERTE: Oléoduc géant !

Rédigé par J-P Négrel - 19 novembre 2014

UN OLEODUC GEANT MENACE LE CANADA ET L'EUROPE

l’Union européenne ouvre la voie à l’importation de sables bitumineux canadiens en Europe sans pénalité pour leurs utilisateurs, alors qu'elle reconnaît explicitement que ce type de carburant est une menace en raison de son « fort impact climatique », selon les scientifiques.

 

A LIRE  ici

Classé dans : Société, Environnement, Alerte ! - Mots clés : aucun - aucun commentaire

ALERTE: mille vaches !

Rédigé par J-P Négrel - 16 novembre 2014

QUI BLANCHIT LE LAIT DES 1000 VACHES ?

 

Allez voir

ici

Classé dans : Société, Environnement, Alerte ! - Mots clés : aucun - aucun commentaire

ALERTE: la Grande Guerre tue encore !

Rédigé par Pierre - 12 novembre 2014

ETONNANT :

Cent ans après, la "Grande Guerre" fauche toujours

à lire ici

Classé dans : Alerte ! - Mots clés : aucun - aucun commentaire

Fil Rss des articles

page 1 sur 6 suivante »

Derniers articles


Derniers commentaires


Catégories

Archives

Mots clés